Partagez | .
 

 si près et pourtant si loin feat. MIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: si près et pourtant si loin feat. MIA Jeu 7 Nov - 12:41

MIA & JAKE


Il n’y avait pas de mots pour décrire la frustration que je ressentais depuis plusieurs jours. Je sentais que je perdais peu à peu mon inspiration au fur et à mesure que les jours m’éloignaient de la rencontre de ma belle inconnue. J’espérais chaque jour, la revoir passer près de la fontaine. Mais non. Personne. Existait-elle ou n’était-ce qu’un mirage de mon imagination ? L’avais-je tant espéré cette muse que maintenant, je me mettais à rêver d’une fille réelle ? Personne ne pouvait me comprendre, sauf Misha. Je m’étais confié à lui et il espérait pour moi que je la retrouve, car je sentais que je perdais peu à peu mon inspiration artistique. Mes œuvres étaient plates, je n’avais plus la même flamme, l’esprit trop torturé par cette inconnue. Mon cœur, mon corps et mon âme la désiraient ardemment, si bien que j’en faisais des rêves. Je devais être fou, oui, fou d’amour pour une femme certainement inexistante. Quel désespoir pour moi, jeune garçon trop timide pour s’avancer auprès des filles, réduit à aimer une illusion et perdre son talent par manque de muse. Non, je ne pouvais l’accepter. Elle était trop réelle, je ne pouvais pas l’avoir inventé. Elle existait et je devais la retrouver. Rencontrer ses prunelles chocolat, fondre sous un sourire et espérer peut-être, un rapprochement ? Trey insistait depuis deux jours pour que je participe à une soirée chez Chad. Ce que je craignais était la présence de Louann. Une fille si belle au niveau de ses yeux, mais dont la destruction et la drogue détruisaient toute beauté. Et puis, elle avait cette manière trop brutale et intime de me toucher pour me faire réagir. Elle m’effrayait trop pour accepter ses avances. Une femme directe, trop portée sur la chose n’était pas ce que je recherchais. Je voulais une communion des deux âmes, un sourire complice et un amour si fort et puissant, qu’il pourrait vaincre la mort. Pourtant, je ne passais pas assez de temps en sa compagnie et cette soirée serait l’occasion de partager un moment avec lui et Chad, que j’appréciais. Pour l’occasion, j’avais enfilé un jean et une chemise, une veste par-dessus. Rien de coquet, mais dans lequel j’étais à l’aise. Avec ma grande corpulence, je n’aimais pas les vêtements étroits que je pourrais exploser d’un simple mouvement. Parfum, quelques doigts dans mes cheveux pour les replacer et j’étais prêt. Je quittais ma chambre universitaire, traversant les couloirs pour rejoindre le parking. Je pourrais y aller en voiture, mais une fois devant mon pickup, je décide d’y aller à pied. L’air frais me fera du bien et me changera les idées avant d’affronter la délurée. Après trente bonnes minutes de marches, je rejoignis les quartiers de l’Upper East Side. Chad habitait dans un loft luxueux au dernier étage d’un immeuble. Je me présentais au portier, qui m’emmena jusqu’à l’ascenseur en tapant un code. Le remerciant, je grimpais tous les étages pour arriver dans le couloir. J’entendais déjà la voix de mon frère et celle de Chad dans le salon. Avec un sourire, j’avançais près d’eux. Mon frère me serra dans une forte accolade, décoiffant mes cheveux rebelles. Chad me fit également une accolade et je me retrouvais bientôt forcé de m’assoir sur le sofa, une bière dans les mains. Déjà mon frère attaquait les hostilités. « Non toujours pas. Je désespère de la retrouver un jour, j’en ai besoin… » Il eut comme une grimace sans que je ne comprenne pourquoi. Il devrait être heureux que je sois enfin ouvert à la gent féminine. Chose que j’ai toujours été, sauf que je n’ai jamais été face à celle que je voulais. Celle que j’attendais depuis toujours. Et mon inconnue, c’était celle-ci. Chad précisa que les filles ne devaient plus tarder à arriver. Seulement, lorsque l’ascenseur retentit, ce n’est pas deux, mais une seule fille qui vint. Je ne voyais pas son visage encore, mais j’entendais sa voix. Elle annonça que Louann n’était pas là, mais dans central park occupée avec des amis à elle. Je n’étais pas surpris, Louann et la drogue, une très grande histoire d’amour. Je me levais du canapé pour être poli et saluer la nouvelle venue que je ne connaissais pas. Je tournais mon visage dans sa direction et mon sang se glaça. Mon corps quitta la Terre soudainement, m’envolant au travers du cosmos avec une ivresse puissante. Puis, je me retrouvais brutalement dans mon corps, en face de cette fille qui me tendait une main, un magnifique sourire sur les lèvres. Mon inconnue. Celle que j’attendais, celle que je cherchais, celle que je désespérais de revoir. Trey me frappa l’épaule pour me faire sortir de mon état de léthargie. Tétanisé sur place, transcendé. Je tendis une main pour serrer la sienne, des millions de fourmis m’envahissant sans acte de guerre. Je ne pouvais détacher mon regard de son visage qui respirait la perfection. Mon sourire s’étira, en réponse au sien et à son prénom. Je pourrais lui chanter une ode à l’amour en cet instant. Mia. Ma muse. « Enchanté Mia. » Furent les seuls mots que je pus prononcer. Car en sa présence, je perdais pieds. Je me noyais dans son parfum, je me noyais dans son regard. Quelle belle mort avais-je là. Je repris place sur le canapé, bien heureux de me retrouver assis car mes jambes semblaient ne plus vouloir me tenir. Chad se leva pour partir, souhaitant aller chercher Louann. Trey l’accompagna dans le but d’aller chercher une copine. Je me retrouvais ainsi seul en présence de Mia. Mia. Mia. Même son prénom respirait l’amour. Passant une main dans mes cheveux pour les replacer, je commençais. Je voulais tout savoir d’elle, j’avais besoin d’entendre sa voix pour reprendre mon souffle. « Alors…  Tu es aussi à la Great ? Tu fais quoi comme étude ? Et tu viens d’où ? J’ai cru comprendre que tu n’étais pas d’ici… » Au moins, j’arrivais à parler, à poser des questions. Elle eut un sourire et mon corps se transforma en flaque.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Ven 8 Nov - 21:23

JAKE ♥ MIA


Depuis la soirée avec Trey, Louann et Chad, je n’arrêtais pas de penser à Jake. C’était même devenu plus que troublant lorsque je m’éveillais en pleine nuit, le cœur battant, et le son de ses tambourinements dans mes tempes. J’étais complètement transcendée par lui, mais jamais dans mes songes, je n’arrivais à aller au bout. Dès que j’approchais de sa bouche…PAF…Mon cœur s’emballait et j’ouvrais les yeux. Inutile de dire que j’étais assez frustrée. J’avais même tenté de le trouver dans les couloirs de l’université, espérant voir au loin un grand type dépasser tous les autres d’un peu près une tête. Mais…non, rien. Et Trey qui n’arrivait pas à décider son frère, si cela continuait, j’allais devoir me débrouiller toute seule. J’avais plusieurs plans en tête et tous plus tordus les uns que les autres. Mais qui pouvais-je, m’endormais avec la photo de mon portable et il était la première chose que je voyais en me levant le matin. Oui, je sais…Ca frôle le harcèlement, mais j’en avais besoin, sans savoir comment faire pour apaiser cette envie de le voir. Et puis, je ne l’avais que dans mes songes, car je savais très bien que je n’avais qu’une maigre chance que je lui plaise aussi.

J’étais à la bibliothèque, lorsque mon portable vibra, c’était Trey, il avait réussi à convaincre Jake de venir. Et je ne sais pas ce qui m’a pris, la surprise ou la folie. J’ai hurlé un « oui » aussi puissant que si j’avais eu besoin de me faire entendre à un match de foot. Toutes les têtes se sont retournées vers moi, la honte, T.O.T.A.L.E. J’ai rassemblé mes affaires en deux temps, trois mouvements et j’ai pris la fuite, trop heureuse pour ne pas le raconter à quelqu’un. J’ai prévenu Lou’, mais je suis tombée sur son répondeur, alors j’ai appelé Chad. Mais, lui, c’est un homme. Il n’a rien compris et il gâchait presque ma bonne humeur. Décidément, les garçons avaient une sensibilité à 10 000 kilomètres de nous.

Le soir de ma rencontre avec Jake était arrivé. J’étais nerveuse, je laissais échapper tout ce que j’avais entre les mains et je ne tenais pas en place. Impossible de me calmer. J’avais un tas de questions et personnes pour m’aider à réfléchir logiquement. Louann m’avait dit qu’elle viendrait me retrouver, mais j’attendais encore son appel et il était déjà l’heure. Vêtue du pantalon en cuir que Lou’ m’avait acheté, d’un top noir et de ma veste blanche, j’attendais debout au niveau de la rue. *Encore 5 minutes et je prends le premier taxi* Avant la fin du compte à rebours, Lou’ me téléphone, complètement défoncée, me disant qu’elle ne pourra pas venir qu’elle s’amuse à Central Park. Je soupire en raccrochant et levant ma main pour arrêter un taxi jaune. J’avais besoin d’elle, j’étais nerveuse et je voulais vraiment qu’elle me rassure. Je me sentis abandonnée et même si je n’étais pas rancunière pour deux sous, je le prenais assez mal. Je grimpais dans la voiture qui me conduisit sur la 5th avenue. Je sortis un billet avant de le laisser repartir. La tête tendue vers le haut du gratte-ciel, je respirais un bon coup avant d’entrer dans le bâtiment. Les étages me parurent longs et courts à la fois, j’étais nerveuse, c’était le moins qu’on puisse dire. Lorsque les portes s’ouvrirent, j’entrais, espérant qu’ils ne soient pas encore là. Chad fut le premier à venir vers moi, me prenant mon sac et me demandant où était Lou. Je m’empressais de lui dire, lorsque Trey arriva à son tour. J’étais avec eux, mais aussi sans eux, me demandant où était Jake. Je compris qu’il était là, lorsque Trey me fit un clin d’œil et que je sortais de l’entrée pour aller vers le salon. Mes pas étaient une lutte pour me rendre vers lui, ma gorge était sèche et j’avais peur qu’il ne sorte un terrible bruit de ma bouche plutôt qu’un bonjour simple. Trey se déplaça et je vis la silhouette immense se redresser et se tourner vers moi, mon cœur s’arrêta, mon ventre se serra plus qu’il ne l’aurait fallu, j’étais loin, non…j’étais avec lui, mais ailleurs, je ne voyais plus que lui. Mon cœur luttait avec mon corps pour sortir et aller vers Jake. Trey tenta de détendre l’atmosphère et je lui tendis la main pour le saluer, comment, j’ai fait ça…l’habitude, mais ma tête raisonnait sans moi au commande. Il saisit ma main et je prononçais sans réfléchir. - Mia…  J’étais subjuguée par lui, par sa stature, mais aussi…j’étais folle de lui, sans même le connaitre. Quoi que maintenant les présentations faites, si je le connaissais. Jake se rassied alors que Chad enfilait sa veste pour aller chercher Louann. Je le regardais partir, suivi de Trey qui me fit un clin d’œil avant de disparaitre à la suite de mon meilleur ami. J’étais seule avec Jake…Putain ! J’étais seule avec JAKKKKEEEE. La seule chose que je pouvais faire, c’était sourire et je n’arrivais pas à retirer ce tic nerveux de mon visage. Je décidais donc de m’assoir sur le fauteuil en face de Jake.   Alors…  Tu es aussi à la Great ? Tu fais quoi comme étude ? Et tu viens d’où ? J’ai cru comprendre que tu n’étais pas d’ici… Sa voix me fit sursauter légèrement et j’affichais de nouveau ce sourire, mais cette fois-ci, de plaisir d’avoir l’honneur de tant d’intérêt. - Euh…Et bien… Je m’assis plus confortablement, une main sur mes genoux et jouant avec une mèche de mes cheveux.- Oui, je suis à la Great…et…ça fait beaucoup de questions… Je croisais ses yeux bleu vert avant de fonde littéralement et de retrouver le fil de mes mots. - Et…je suis en lettres modernes, je voudrais devenir écrivaine…Eh non, je ne viens pas d’ici. Je suis d’origines du Kansas, Lawrence, je ne sais pas si tu sais où s’est…Mais avant, depuis trois ans, j’étais à San Antonio, chez les parents de Chad. J’ai…fait des études de psychologie…Et…Et toi ? Je sais déjà pas mal de choses sur toi, Trey est bavard lorsqu’il ne s’agit pas de parler de lui. Je sais que tu es…peintre et que tu as fait de la sculpture aussi…Tu dois être sacrément doué, enfin c’est ce que j’ai cru comprendre…Tu ne veux pas exposer un jour ? J’aimerais voir ce que tu fais… Il me rendait nerveuse à me regarder comme ça, alors je me relevais, attrapant la bouteille de coca. - Tu…tu en veux ? Lorsque je pris le verre, il m’échappa des mains, fort heureusement, il était vide et la moquette empêcha qu’il se brise. Je me penchais pour le ramasser et Jake en même temps que moi.  Nos têtes se heurtèrent et je ne pus retenir mon rire. - Je suis super maladroite…pardon…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Ven 8 Nov - 21:46

MIA & JAKE


« Euh…Et bien… » Je pris place sur le canapé non loin d’elle, frissonnant une nouvelle fois à l’entente de sa voix. Qu’elle était belle. Hypnotisé par sa bouche qui bougeait, je fus heureux de savoir qu’elle était également à la Great. Ainsi, j’aurais le plaisir de la revoir. Et puis, mon inconnue était à l’université, de quoi me rendre encore plus heureux que je ne le fusse déjà, depuis qu’elle m’était apparue. J’avais le cœur en paix, bien que… j’aimerais que cette soirée ne se termine jamais. Pour éviter de la quitter, de crainte de ne plus la revoir à nouveau et sentir ce vide prendre place. « Et…je suis en lettres modernes, je voudrais devenir écrivaine…Eh non, je ne viens pas d’ici. Je suis d’origines du Kansas, Lawrence, je ne sais pas si tu sais où s’est…Mais avant, depuis trois ans, j’étais à San Antonio, chez les parents de Chad. J’ai…fait des études de psychologie…Et…Et toi ? Je sais déjà pas mal de choses sur toi, Trey est bavard lorsqu’il ne s’agit pas de parler de lui. Je sais que tu es…peintre et que tu as fait de la sculpture aussi…Tu dois être sacrément doué, enfin c’est ce que j’ai cru comprendre…Tu ne veux pas exposer un jour ? J’aimerais voir ce que tu fais… » Mes joues rougirent légèrement, je n’aimais pas montrer mes œuvres, mais étrangement, pour elle, je pourrais aller contre mes aprioris. « Si, j’aimerais exposer, mais je pense que je ne suis pas encore prêt à me faire critiquer ouvertement. Et puis, j’aime les études donc, tant que je peux y rester, je le fais. » Elle se leva et je craignais qu’elle ne parte, mes sourcils se froncèrent, mais elle attrapa la bouteille de coca : « Tu…tu en veux ? » Je remuais de la tête, la voyant prendre un verre. Mais il chuta au sol et je me baissais pour le ramasser en même temps qu’elle, nos têtes se heurtant. Mon regard croisa le sien, de près, elle était encore plus merveilleuse et mon cœur fondait littéralement. D’amour. « Je suis super maladroite…pardon… » J’eus un sourire, prenant le verre de ses mains ainsi que la bouteille. « Il n’y a pas de mal, heureusement que la moquette a amorti sa chute. » Je remplis un verre, puis le deuxième et reprit place dans le fauteuil en face d’elle. Je perdais presque mes moyens en sa présence et à la fois, je me sentais homme. Celui qui savait ce qu’il voulait et dans l’instant, c’était Mia. C’était elle que je voulais aimer librement et réciproquement. Mais j’allais vite en besogne, on ne se connaissait pas encore et peut-être qu’elle ne voulait pas de moi. Revenant sur le sujet précédent, je fronçais des sourcils. « Trey t’a parlé de moi ? C’est certain que si tu lui as posé des questions sur lui, il a préféré parler des autres. » Je passais une main derrière ma tête. « Tu sais, je t’ai déjà vu une fois à l’université. C’était il y a presque une semaine je crois, tu traversais le campus et tu es passée devant la fontaine. Tu as fait tomber ton sac ce jour-là, j’ai voulu t’aider, mais tu avais déjà tout ramassé le temps que je me lève. » Je n’allais pas lui dire comment je m’étais senti, ni même l’élan de mon cœur ce jour-là. Elle pourrait me prendre pour un fou ou pire, un pervers. Je n’étais pas le second, mais fou, ça oui je l’étais. Fou d’amour, fou, complètement fou d’elle sans même la connaître. « Alors… » J’étirais un sourire en croisant son regard, portant le verre à mes lèvres pour rafraîchir ma gorge serrée en sa présence « tu te sens bien sur New York ? Ça doit changer du Kansas, bien que San Antonio soit une grande ville aussi… Mais différente, c’est certain. » Mes parents nous avaient fait beaucoup voyager, même si chaque été nous allions un mois au même endroit, le Japon. Nous avions un appartement là-bas, ainsi que des amis. Si mon père n’était pas autant rattaché à sa famille vivant à Staten Island, je pense que nous serions là-bas. « Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller au Kansas, mais j’ai déjà représenté un paysage de là-bas par une photo, c’était beau. Tu as ta famille là-bas encore ? » Dis-moi tout sur toi, ô Mia, femme qui a volé mon cœur d’un simple regard.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Ven 8 Nov - 22:52

JAKE ♥ MIA


Je me sens toute chose rien qu’à la proximité de son corps, lorsqu’il se met à sourire, je fonds sur place. Il a deux fossettes qui se forment de chaque côté de son visage, un sourire franc et tout simplement magnifique. Je suis grise et niaise aussi, je m’en rends compte. « Trey t’a parlé de moi ? C’est certain que si tu lui as posé des questions sur lui, il a préféré parler des autres. » C’était vrai et à la fois, j’avais réussi là où beaucoup avaient échoué, il m’avait parlé, mais j’avais juré de ne le dire à personne, à son frère plus qu’à tout autre. Je me contentais donc juste d’un haussement d’épaules qui signifiait beaucoup. Je ne pouvais vraiment pas décrocher mon regard de lui, tous ses gestes passaient par mon détecteur, je voulais garder tout de sa personne. « Tu sais, je t’ai déjà vu une fois à l’université. C’était il y a presque une semaine je crois, tu traversais le campus et tu es passée devant la fontaine. Tu as fait tomber ton sac ce jour-là, j’ai voulu t’aider, mais tu avais déjà tout ramassé le temps que je me lève. » Je roule des yeux en repensant à cette journée. Je n’avais pas arrêté de ramasser mes affaires. Mon sac avait d’ailleurs été jeté le soir même. - C’est vrai ? Dommage que tu ne sois pas venue m’aider…Ça m’aurait fait plaisir de te rencontrer ce jour-là… Oh oui, ça m’aurait fait plus que plaisir, carrément. « Alors… » Je redressais plus la tête, arrête de sourire, Jake, je vais te sauter dessus, tes lèvres m’attirent de trop. Mes pensées me troublent et mes joues prennent une teinte rosée. Mais en même temps, il fallait me comprendre, j’étais frustrée de ne pouvoir l’embrasser dans mes rêves, alors je voulais savoir ce qu’il en était en vrai. « Tu te sens bien sur New York ? Ça doit changer du Kansas, bien que San Antonio soit une grande ville aussi… Mais différente, c’est certain. » Je remis une mèche de mes cheveux lâchés derrière mon oreille avant de répondre à ses questions. - C’est certain que la vie n’est pas la même, New York est toujours en perpétuelle effervescence et je suis heureuse de pouvoir acheter ce que je veux à toute heure de la journée ! C’est un plus ! Je ris, tout en cachant ma bouche avec ma main, c’est moi, où il faisait chaud dans cette pièce. - Le Kansas ne me manque pas tant que ça, en fait…trop réfractaire pour moi… Je n’ajoutais rien de plus, je n’allais pas non plus, raconter ma vie à Jake, je l’avais déjà fait par deux fois, et puis cela aurait été un moyen de le faire fuir. « Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller au Kansas, mais j’ai déjà représenté un paysage de là-bas par une photo, c’était beau. Tu as ta famille là-bas encore ? » Famille…oui, si on veut, je lui adressais un sourire tendre. - Lorsque tu te sentiras prêt pour la critique, montre moi ce tableau, je te dirais, s’il me rappelle mon chez moi…Et oui, j’ai encore mes parents, mes frères et sœur et mes grands-parents maternels là-bas. Et non, j’anticipe, ils ne me manquent pas tant que ça. Enfin, si…mais…c’est compliqué, je préférerais qu’on change de sujet… Nerveusement, je passais ma main dans mes cheveux, je n’avais pas besoin de ça pour être encore plus les dents. - Tu dois être contente que Lou’ ne soit pas avec nous, j’ai eu le droit à la mésaventure avec elle…Trey et Chad m’ont raconté…et pour tout te dire, j’avais hâte de te rencontrer. J’avais même vu une photo de toi. Très…très beau photoshoot…ça te met beaucoup en valeur…Et ? Tu…je ne sais plus…euh…tu as retrouvé la fille que tu cherchais ? Oui…Trey m’a beaucoup parlé, comme tu le vois…mais…il ne s’est rien passé entre nous…on est juste…copains…C’est tout… je ne savais pas pourquoi, j’avais eu ce besoin de me justifier, c’était ridicule…mais je ne voulais qu’il pense qu’il y avait eu quelque chose entre son frère et moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 8:49

MIA & JAKE


Elle se plaisait à New York, un bon point, car je ne risquais pas de la voir disparaître soudainement, un mal du pays en raison. Je fronçais des sourcils lorsqu’elle répondit à ma dernière question. « Lorsque tu te sentiras prêt pour la critique, montre-moi ce tableau, je te dirais, s’il me rappelle mon chez moi…Et oui, j’ai encore mes parents, mes frères et sœur et mes grands-parents maternels là-bas. Et non, j’anticipe, ils ne me manquent pas tant que ça. Enfin, si…mais…c’est compliqué, je préférerais qu’on change de sujet… » S’il lui rappelait son chez-elle, mon dieu, j’aurai trop peur d’être totalement à côté de la plaque pour oser le lui montrer. Je savais que j’avais du talent, je n’étais pas idiot non plus et Misha ne mettrait pas autant d’énergie envers moi si je dessinais comme un manche. Mais, j’avais simplement peur de passer le cap. Car ce qu’on fait ne plait pas à tout le monde et moi, j’aimerais plaire à tous. Parler de sa famille semble un sujet délicat et je n’insistais pas. J’étais curieux de nature, mais uniquement sur les sujets faciles et non délicats. « Très bien, pardonne-moi… » Je me sentais bête d’avoir peut-être réveillé des souvenirs douloureux. Elle ne sembla pas m’en porter rancune et enchaîna rapidement. « Tu dois être contente que Lou’ ne soit pas avec nous, j’ai eu le droit à la mésaventure avec elle…Trey et Chad m’ont raconté…et pour tout te dire, j’avais hâte de te rencontrer. J’avais même vu une photo de toi. Très…très beau photoshoot…ça te met beaucoup en valeur…Et ? Tu…je ne sais plus…euh…tu as retrouvé la fille que tu cherchais ? Oui…Trey m’a beaucoup parlé, comme tu le vois…mais…il ne s’est rien passé entre nous…on est juste…copains…C’est tout… » J’étais à la fois surpris et gêné. Je glissais une main dans mes cheveux, un sourire aux lèvres. « Ouais… Elle est gentille, mais un peu brusque et direct… Mon frère t’a tout dit sur moi alors, j’espère qu’il a évité les passages honteux de mon enfance… » J’eus un rire, croisant ses prunelles sombres. J’étais maintenant nerveux parce que la fille que je cherchais, c’était elle. « Oui, Chad à l’art d’embellir les personnes avec ses photoshoot. Mon frère en a fait un également… Et oui, j’ai retrouvé cette fille. Récemment… » Mon regard ne quittait pas le sien et j’étirais un sourire en haussant des épaules. « Oh, tu n’es pas obligée de te justifier, mon frère peut-être un sacré coquin parfois… » Eh oui, je lui en voudrais si jamais j’arrivais à réaliser mon souhait du soir, avoir Mia à mes côtés. Pour cela, il fallait certainement que je saute le pas et j’étais trop timide encore. Peut-être qu’en lui parlant plus, ça irait mieux. Je bus une autre gorgée de mon verre avant de poser une main sur mon ventre affamé. « Tu veux les attendre ? Parce que… je meurs de faim et à mon avis, Chad n’est pas prêt de rentrer s’il est parti à la chasse à Louann. Quant à mon frère, s’il est en bonne compagnie, je doute qu’il revienne dans l’immédiat. » Nos joues étaient rouge de gêne en pensant à ce que mon frère faisait. Je me levais alors qu’elle semblait d’accord pour manger. On alla dans la cuisine et j’ouvrais le frigidaire. « Hmh… et si on se commandait quelque chose ? » J’étirais un sourire, ce n’était pas vraiment une question et déjà je prenais tous les prospectus de Chad pour choisir. « Italien ? Chinois ? Thaïlandais ? Japonais ? Hmh, des sushis… Non, j’ai toujours faim après… Quelque chose de conséquent… » Je me tâtais entre-deux et peut-être qu’au final, j’allais commander les deux. En fonction du choix de Mia, car par galanterie, je me plierais à ses désirs. Mon regard se tourna vers elle, encore une fois, et j’eus comme un soupir de jeune garçon amoureux pour la première fois, ce qui était mon cas. « Alors, tu préfères quoi ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 14:47

JAKE ♥ MIA


Je suis tout de même surprise qu’il ne soit pas aussi timide et coincé que Trey me l’avait décrit. Je le trouve assez relaxe en fait.  « Ouais… Elle est gentille, mais un peu brusque et direct… Mon frère t’a tout dit sur moi alors, j’espère qu’il a évité les passages honteux de mon enfance… » Son rire fut communicatif et je lui répondis pour le rassurer.  - Non, il n’est pas remonté aussi loin…  « Oui, Chad à l’art d’embellir les personnes avec ses photoshoot. Mon frère en a fait un également… Et oui, j’ai retrouvé cette fille. Récemment…Oh, tu n’es pas obligée de te justifier, mon frère peut-être un sacré coquin parfois… » J’étais trop heureuse de l’avoir en face de moi pour me sentir attristée par cette nouvelle, ainsi la fille dont y semblait aussi épris d’après Trey, il l’avait retrouvé. - Tu dois…être content alors… Je n’ajoutais rien de plus, sachant que si je continuais à lui poser des questions sur ce chemin là, je finirais par ne plus être une bonne compagnie pour cette soirée.  « Tu veux les attendre ? Parce que… je meurs de faim et à mon avis, Chad n’est pas prêt de rentrer s’il est parti à la chasse à Louann. Quant à mon frère, s’il est en bonne compagnie, je doute qu’il revienne dans l’immédiat. » Je mordis ma lèvre inférieure, la torturant pour cacher ma gêne face à ce que j’imaginais bien malgré moi. - Je meurs de faim, aussi Je n’allais pas l’avouer mais le fait de savoir que j’allais le rencontrer, je n’avais pas pu manger quoi que ce soit et mon estomac criait famine à qui voulait ou pouvait l’entendre. Je me levais, le conduisant vers la cuisine et regardant ce que Chad avait prévu.  « Hmh… et si on se commandait quelque chose ? » Je hochais de la tête, le regardant observer déjà les brochures. Dans cette cuisine, il semblait encore plus grand. Il me tournait le dos et j’observais sa carrure, ses larges épaules dans sa chemise. Je rougis à cet instant, torturant de nouveau ma lèvre avant de m’approcher de lui. « Italien ? Chinois ? Thaïlandais ? Japonais ? Hmh, des sushis… Non, j’ai toujours faim après… Quelque chose de conséquent… » Son sourire me fit fondre et je détournais rapidement mon visage. « Alors, tu préfères quoi ? » Je me rapprochais de lui, collant presque mon visage à son bras pour voir ce qu’il y avait. Je sentis mon cœur battre rapidement à ce simple contact. Si près de lui, je sentais son parfum, agréable et enivrant pour moi. - J’aime les quatre, mais j’aurais une préférence pour le Thaïlandais. J’adore leurs plats épicés. Je redressais mon visage vers le sien, alors qu’il était au-dessus du mien, très près du mien en réalité. Un temps de silence se fit, un temps où j’eus l’impression qu’il se passait quelque chose avant qu’il ne s’éloigne finalement, bien trop vite de moi pour prendre le téléphone et passer la commande. - Ce que tu veux, je ne suis pas difficile, j’aime tout Je soupire de l’instant fugace où j’avais presque cru qu’il allait…enfin, je ne sais pas…tenter quelque chose. Je donnerais n’importe quoi pour fumer une bonne cigarette, me détendre peut-être même. Il revient vers moi, annonçant le temps que le livreur allait mettre et je me contente d’un sourire timide avant d’aller chercher mon verre pour en boire une gorgée sans me rassoir. - Tu as d’autres passions en dehors de la peinture et de la sculpture ? Et je ne t’ai pas demandé, tu dois être chez les Apollon, non ? Parce que…J’y suis aussi…Aile C Je n’arrive plus à trouver des questions et pourtant, j’aimerais tout savoir, l’entendre parler encore, même pour ne rien dire. Il revient vers moi et je lui montre le balcon d’une main. - j’ai envie de prendre l’air, ce sera moins…enfin, on pourra regarder la vue Sans attendre sa réponse, je dépose mon verre de soda et j’ouvre la baie vitrée avant d’aller vers le bord de la terrasse pour respirer un grand coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 15:03

MIA & JAKE


« J’aime les quatre, mais j’aurais une préférence pour le Thaïlandais. J’adore leurs plats épicés. » J’avalais difficilement ma salive lorsqu’elle redressa son visage, très proche du mien. Durant un fugace instant, j’eus la vision de ma main dans sa nuque, apportant sa bouche gourmande vers la mienne pour la dévorer avec sauvagerie. Mais je m’éloignais pour aller prendre le téléphone afin de passer commande chez le thaïlandais. « Tu préfères quoi ? » Elle aimait tout. Je demandais un assortiment de tout, en petite quantité vu la carte qu’il possédait. Même si je doutais qu’il reste quelque chose, j’avais envie d’une pizza. Elle s’éloigna pour retourner dans le salon et je commandais une pizza quatre fromages avant de la rejoindre. « On sera livré dans trente minutes. » Elle porta son verre à sa bouche et j’observais ses gestes, se doutait-elle de la sensualité qu’elle dégageait ? « Tu as d’autres passions en dehors de la peinture et de la sculpture ? Et je ne t’ai pas demandé, tu dois être chez les Apollon, non ? Parce que…J’y suis aussi…Aile C » J’eus un sourire, hochant de la tête. « Oui, j’y suis mais dans l’aile A. Étrange que je ne t’ai jamais croisé encore. » J’allais répondre à sa première question mais elle me montra le balcon et je n’étais pas contre un peu d’air frais, il faisait sacrément chaud chez Chad, ou peut-être était-ce sa présence. Je la rejoignis à l’extérieur, appréciant le vent frais qui faisait danser mes cheveux ainsi que les siens. Avec la luminosité, le vent, elle était magnifique. J’imprimais cette image dans mon esprit afin de pouvoir la reproduire à mon retour. « Oui, donc… en dehors de la peinture et de la sculpture, je suis un amateur de musique. D’ailleurs, je fais de la guitare électrique et je chante un peu. Trey lui, il fait de la batterie et chante également. En fait, on a un groupe avec mon père, mon oncle et parfois mon grand-père. Mais on ne s’est jamais produit, on reste dans le garage ou pendant les repas de fêtes, on innove et on se montre dans le salon. » J’étirais un sourire, tournant mon visage vers le sien. « J’aime le sport aussi, je cours tous les jours, matin ou soir, ça dépend. Et je fais plus de vingt kilomètres par jour. J’en ai besoin, mais comme je ne dors pas beaucoup, je suis levé très tôt quand il fait encore nuit la plupart du temps. Et de la natation aussi, depuis un moment. Je donne des cours à des enfants d’ailleurs… » Ma vie était chargée mais pourtant, j’arrivais toujours à trouver du temps parce qu’au final, j’avais une organisation en béton. Je passais une main sur ma mâchoire, je vibrais pour elle sans qu’elle ne le voie. Pouvait-elle entendre le cri que mon cœur poussait pour l’appeler à moi ? « Et toi ? Pourquoi tu as arrêté la psychologie ? Ça ne te plaisait pas ou alors, la littérature est plus qu’une passion ? » Je m’accoudais sur le rebord, le visage tourné vers elle pour boire chacun de ses mots.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 16:24

JAKE ♥ MIA


Oui, il était étrange qu’on ne soit jamais sortis en même temps. Mais il y avait aussi pas mal d’étudiants sur la Great. Je ne connaissais pas le quart des étudiants de ma confrérie. Je me sentais mieux dehors, l’air frais me donnait l’impression de rafraichir mes joues bien trop rouges pour que ce soit naturel. C’est dingue, même lorsqu’il parlait de sujets qui m’étaient inconnus, j’arrivais à trouver cela passionnant. « Oui, donc… en dehors de la peinture et de la sculpture, je suis un amateur de musique. D’ailleurs, je fais de la guitare électrique et je chante un peu. Trey lui, il fait de la batterie et chante également […] je suis levé très tôt quand il fait encore nuit la plupart du temps. Et de la natation aussi, depuis un moment. Je donne des cours à des enfants d’ailleurs… » Ainsi il aimait la musique, une chose que nous avions en commun et je m’en réjouissais, bien qu’un peu vite, je l’avouais. Décidément, Jake semblait le parfait petit ami, j’entendais d’ici mon père, me féliciter d’avoir un ami tel que lui. En attendant, lui n’avait pas été un aussi bon juge de la nature humaine. Sa manière de me regarder, je ne sais pas, on aurait dit qu’il tentait de m’analyser ou de…je ne savais pas trop, mais cela me rendait nerveuse. « Et toi ? Pourquoi tu as arrêté la psychologie ? Ça ne te plaisait pas ou alors, la littérature est plus qu’une passion ? » - Wow… Je levais le visage vers le ciel, posant à mon tour mon avant-bras sur le rebord du muret. - Disons que je pensais que la psychologie serait un bon choix et puis je me suis trouvée confrontée à des patients très jeunes avec une histoire, en fait plusieurs histoires, plus qu’horrible et j’ai su que je ne pourrais pas me faire une carapace assez forte pour ne pas me sentir touchée par eux. Je m’étais spécialisée dans les enfants et…Mon Dieu, si tu savais…Il y avait des gamins abusés par leurs propres parents, et ils leur trouvaient toujours des excuses et de enfants de 12 ans qui avaient déjà tenté de se suicider. Je rentrais tous les soirs de mon stage en larmes, parce que…je ne supportais pas ça. Comment peut-on faire du mal à son enfant et le détruire pour toute sa vie… Il me regarda les sourcils froncés et visiblement touché parce que je venais de lui, comme je devais l’être, car j’avais toujours en moi, cette blessure causée par les récits de ces gamins. - Mais après, j’ai compris que je m’épanouissais dans l’écriture, je l’avais toujours fait, mais je n’étais peut-être pas prête pour montrer au monde ce que j’écrivais. Donc, je te comprends lorsque tu dis ne pas être prêt pour montrer tes œuvres. Je sais que la critique est dure. Lorsque j’ai eu la première critique de mon prof de littérature, il y a un mois, j’ai failli baisser les bras, il s’est montré très virulent dans sa critique, mais je sais maintenant qu’il l’a fait pour que j’arrive à sortir le meilleur de moi. Jake me dévorait des yeux et je me sens rougir de nouveau. - Si tu continues de me regarder comme ça, je vais finir par penser que tu veux rentrer dans ma tête Et je ne serais pas contre, ça non. - Ce n’est pas un reproche…juste que je n’ai pas l’habitude qu’on me regarde comme tu le fais, mais c’est loin d’être déplaisant. Je plongeais à mon tour mon regard dans le sien. Je m’approchais de lui, osant toucher sa main doucement. Je tremblais. Lentement, je faisais diminuer l’espace entre nous, sans que lui ne bouge, et au moment où j’allais faire ce geste qui m’avait demandée beaucoup, la sonnette de l’ascenseur me fit sursauter et je maudis le livreur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 17:13

MIA & JAKE


« Wow… » Je fronçais des sourcils, étais-je trop curieux ? « Disons que je pensais que la psychologie serait un bon choix et puis je me suis trouvée confrontée à des patients très jeunes avec une histoire, […] Comment peut-on faire du mal à son enfant et le détruire pour toute sa vie… » Je comprenais mieux pourquoi elle avait décidé d’arrêter, je ne supporterais pas de voir des enfants souffrir. J’étais bien trop proche d’eux pour en voir pleurer ou oser dire qu’ils n’en veulent pas à papa parce qu’il a osé faire une atrocité envers eux. Non, c’était insupportable. « Mais après, j’ai compris que je m’épanouissais dans l’écriture, […], il s’est montré très virulent dans sa critique, mais je sais maintenant qu’il l’a fait pour que j’arrive à sortir le meilleur de moi » J’étirais un sourire, mon regard ne pouvant se détacher de son visage. Elle semblait se plaire dans l’écriture et c’était bien, la passion méritait qu’on la vive en s’épanouissant. Je n’aurais pas pu me forcer à faire un métier dans la médecine pour plaire à mes parents, je voulais vivre ma vie avec le sourire, avec la joie dans le cœur et la peinture me l’offrait. « Si tu continues de me regarder comme ça, je vais finir par penser que tu veux rentrer dans ma tête […] juste que je n’ai pas l’habitude qu’on me regarde comme tu le fais, mais c’est loin d’être déplaisant. » Je détournais le regard, ne voulant pas la mettre mal à l’aise, mais je ne pouvais m’y résoudre, j’avais besoin de la regarder, elle m’appelait sans le savoir. Elle s’approcha, sa main se posant par-dessus la mienne et je croisais ses prunelles chocolat. Elle se rapprocha encore et j’espérais un court instant que son visage se colle au mien pour un baiser des plus passionnés. Mais la sonnerie retentit et on s’éloigna pour aller accueillir les deux livreurs. Mia sembla surprise que la pizza soit également là et je me tournais vers elle après avoir réglé les achats. « J’ai un grand appétit… » Je déposais le tout sur la table basse, remplissant nos verres de soda. Mia se servit et j’attaquais déjà ma pizza. Par moment, je levais la tête pour l’observer, on parlait de tout et de rien, très futilement. Nous étions assis côte à côte, dans une courte distance. D’un mouvement, je pouvais coller nos cuisses et l’avoir contre moi. La télévision allumée, je montrais d’une main l’écran. « Le Japon, un magnifique pays, tu as déjà eu l’occasion d’y aller ? » Je tournais la tête vers elle, un sourire aux lèvres. Elle avait une mèche collée vers ses lèvres et je levais la main pour lui retirer. A peine frôlais-je sa bouche que j’eus le déplaisir de recevoir son plat sur l’entrejambe, une maladresse. Je me redressais vivement sous la chaleur immédiate alors qu’elle se confondait en excuse. « Ce n’est rien Mia, vraiment… » Elle était gênée et je le fus bien plus lorsqu’elle prit une serviette pour frotter cette partie de mon anatomie. Rouge pivoine, j’étais d’abord stoïque sans pouvoir lui dire d’arrêter et lorsque je voulus le faire, la porte de l’ascenseur s’ouvrit une nouvelle fois sur Chad avec Lou’ dans les bras. J’étais debout, Mia devant moi et l’entrejambe avec une main sur celle-ci. De quoi rendre la situation plus que cocasse mais surtout gênante. Chad eut un sourire mais Lou’ elle, ne put s’empêcher de répliquer. « Bah ça y va les amoureux ! Vous gênez pas pour nous surtout, ouuuuh ! Mia, une branlette dès le premier soir, bonsoiiiir ! » Rouge de honte, je repoussais sa main, déjà prêt à m’expliquer. « Non, elle retirait de la sauce, c’est pas ça… » J’étais si gêné, j’avais honte mais plus encore, j’avais l’entrejambe qui réagissait. Je partis directement dans la salle de bain pour me calmer l’esprit, songeant à quelque chose d’horrible pour faire baisser la tension. Je revins cinq minutes plus tard, l’esprit libre et une énorme tâche mouillée sur le jean. Elle voulut s’excuser mais j’étirais un sourire en levant une main. « Ce n’est pas grave, laisse… » Je repris place à une distance plus raisonnable, Chad et Lou’ n’étaient plus là.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 17:42

JAKE ♥ MIA


« J’ai un grand appétit… » Je ne pouvais pas dire le contraire, vu les paquets que le livreur apportait. Je l’aidais et j’allais chercher les assiettes pour les mets thaïlandais. Le traiteur était délicieux, assez épicé, ce qui me donnait encore plus chaud. J’adorais discuter avec lui, on avait beaucoup de choses en commun et au final, je n’étais pas mécontente que ni Trey, ni Chad ne soient là avec nous.  « Le Japon, un magnifique pays, tu as déjà eu l’occasion d’y aller ? » Je relevais la tête vers la télé, observant l’écran avant de répondre - Non…je n’ai jamais…  Il toucha mon visage alors que je ne m’y attendais pas et mon assiette tangua et se retrouva sur les cuisses de Jake. - Pardon…Pardon…attend ne bouge pas  J’attrapais le paquet de serviettes sur la table pour lui retirer le plus possible de nourriture. L’ascenseur sonna et je n’eus pas le temps de me redresser que déjà j’entendais Lou’. « Bah ça y va les amoureux ! Vous gênez pas pour nous surtout, ouuuuh ! Mia, une branlette dès le premier soir, bonsoiiiir ! » Jake repoussa ma main, alors que je prenais conscience de l’image que nous pouvions donner de l’extérieur et sans savoir ce qui venait de se produire.  « Non, elle retirait de la sauce, c’est pas ça… » Je me relevais, voyant Jake faire le tour du canapé et disparaitre dans la salle de bain. J’avais honte, mais encore plus lorsque Lou’ me fit un clin d’œil. Ils montèrent et  je me ré agenouillais pour ramasser la nourriture au sol. Chad allait devoir faire laver son tapis. J’allais à la cuisine chercher de l’eau et frotter effaçant presque toutes les traces de ma maladresse. Pauvre Jake. Voilà de quoi jeter un froid entre nous. Il revint quelques minutes plus tard et je me relevais, une main sur mon ventre et l’autre sur ma bouche. - Je suis… « Ce n’est pas grave, laisse… » Il se rassit, mais plus loin de moi et je me sentais mal, si mal que cela venait de me couper l’appétit. J’étais assise dans le coin du canapé, observant maintenant plus la télé qu’autre chose et n’osant plus prononcer un mot. Chad redescendit sans rien dire et attrapa un plat Thaïlandais. Il me fit un clin d’œil, nous disant qu’il resterait avec Lou’ le temps qu’elle aille mieux. Je me sentais nulle et j’avais peur que Jake ne veuille plus me parler. Mais en même temps, il n’avait pas poussé de cri comme avec Lou. - Tu m’en veux ? C'est juste que...je ne m'attendais pas à ton geste et... Il tourna son beau visage vers moi, un splendide sourire affiché rien que pour moi. Je fus heureuse d’entendre sa réponse et je me mis à rire de la situation. - Je suis trop gauche, bon Dieu ! Ça n’arrive qu’à moi, ce genre de choses… Ca ne t’a pas brûlé, j’espère ? Il rougit et je comprends qu’il a du mal avec le sujet comme moi. - Times Square est pas loin…ça te dirait qu’on aille se promener après le repas. Je ne sais pas toi, mais…Rester ici…enfin, on était bien dehors tout à l’heure, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 17:55

MIA & JAKE


Chad descendit prendre un plat puis remonta en parlant de Lou’. J’eus un hochement de tête, terminant mon plat. « Tu m’en veux ? C'est juste que...je ne m'attendais pas à ton geste et... » J’eus un sourire en voyant sa gène et sa culpabilité. « Non, pas du tout Mia. Ne t’inquiète pas, franchement… » Elle se mit à rire et je le fis également, souhaitant détendre l’atmosphère. Certes, j’avais eu très chaud et pas qu’à cause du plat mais aussi de sa main qui frottait contre mon entrejambe. Bordel, rien que d’y songer, je sentais que le danger était de nouveau présent. J’étais trop tendu encore. « Je suis trop gauche, bon Dieu ! Ça n’arrive qu’à moi, ce genre de choses… Ca ne t’a pas brûlé, j’espère ? » Mes joues prirent une couleur rouge et je levais les épaules pour la rassurer. « Times Square est pas loin…ça te dirait qu’on aille se promener après le repas. Je ne sais pas toi, mais…Rester ici…enfin, on était bien dehors tout à l’heure, non ? » Voilà une bonne idée. J’étirais un large sourire, frottant mes mains entre elles. « Avec plaisir, ça permettra d’acheter des desserts parce que j’ai oublié d’en prendre. » Elle eut un sourire et on termina de manger. Enfin, je mangeais seul. « Mange Mia, ça va être froid ! » Elle m’indiqua qu’elle n’avait plus faim et je grimaçais, j’espère qu’elle ne se faisait pas de mal pour cette petite maladresse. Moi, j’avais encore faim et je terminais tous les plats présents. Chad redescendit mais j’avais tout dévoré. « Désolé, fallait venir un peu plus tôt. » Il grogna sur l’appétit des Cooper et partit dans la cuisine. A l’étage, on entendit comme un cri d’ogre, mais c’était Lou’ qui avait faim. Je me levais, passant dans la cuisine pour me laver les mains et jetés les déchets à la poubelle. « On y va ? » Elle hocha de la tête et je ramassais ma veste pour la mettre sur mes épaules. Elle laissa un mot pour prévenir Chad si jamais il descendait à nouveau et on quitta l’appartement luxueux. Une fois à l’extérieur, elle s’alluma une cigarette. « Tu fumes ? … Je ne te juge pas, il m’arrive aussi d’en fumer, rarement mais je le fais… Je peux ? » Elle m’en tendit une et je saisis la tige blanche que j’allumais prestement avec son briquet. On se dirigea vers Times Square, il faisait bon et c’était agréable en novembre. « Alors, tu as déjà pu visiter la ville un peu ? » Je tournais mon visage vers elle, l’écoutant me répondre. Oui, Lou’ était un bon guide, je n’en doutais pas. Mais elle n’avait pas dû lui montrer toutes les splendeurs qu’offrait la grosse pomme. « Tu es déjà allée sur Staten Island ? C’est là-bas que ma famille vit, si tu veux, on pourra y aller ensemble ? » Dis moi oui belle Mia car après ce soir, je ferais tout pour que toi et moi, devienne nous. Je tirais sur la cigarette, recrachant la fumée bleuâtre dans les airs.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 18:47

JAKE ♥ MIA


Il me sourit encore et je fonds comme à chaque fois. Il me vient alors une partie de la pièce de William Shakespeare, Roméo et Juliette. Lorsque le jeune Montaigu croise le chemin de Juliette Capulet, qu’il l’observe se mourant d’amour sans qu’elle ne le remarque. J’étais Roméo et Jake était ma Juliette. « Mange Mia, ça va être froid ! » Mon estomac était noué, je ne pouvais pas avaler quoi que ce soit. -Je n’ai plus faim…Mais vas-y…continue sans moi Je regarde Jake manger, il a un appétit gargantuesque, mais à ce qu’il m’a dit, il se dépense pas mal, ce qui lui permet d’être comme il est. Chad redescend et grogne avant d’aller à la cuisine. J’aide Jake à débarrasser, allant vers le hall pour aller chercher ma veste, mon écharpe et mon bonnet. On descend et j’avoue qu’il fait frais, mais c’est vivifiant. J’ai une brusque envie de fumer, je suis toujours comme ça, lorsque je suis nerveuse. Tant pis pour l’image que cela peut donner, il n’aime peut-être pas les fumeurs. « Tu fumes ? … Je ne te juge pas, il m’arrive aussi d’en fumer, rarement, mais je le fais… Je peux ? » Je lui tends une cigarette et le briquet. Je le range dans mon sac, tirant sur la tige de nicotine et profitant de l’apaisement que cela me procure. - Je ne fume pas, non plus de trop. Pour tout dire, je le fais lorsque je suis… Il me regarde et tant pis, je le dis. - Lorsque je suis nerveuse… Il ne rajoute rien de plus et tant mieux pour moi. Car c’était clair que cela était dirigé vers lui. « Alors, tu as déjà pu visiter la ville un peu ? » - Oui, Lou’ et Chad m’ont servi de guides, mais, j’ai visité pas mal par moi-même. Merci les guides touristiques « Tu es déjà allée sur Staten Island ? C’est là-bas que ma famille vit, si tu veux, on pourra y aller ensemble ? » - Non, n’ai pas encore pris le ferry, même si je sais qu’il est gratuit qu’il y en souvent qui traversent…Et bien…avec plaisir, oui… Mon cœur se ressert à sa demande, il veut me revoir, c’est pas vrai, je suis en train de rêver, il veut qu’on se revoir, ça veut dire que j’ai peut-être une chance avec lui. J’attrape ma cigarette, me donnant contenance, j’avais envie de sourire bêtement. Allais-je trouver le courage de lui poser la question ? Peut-être pas dans l’immédiat. On arriva à Times Square et on entra dans la boutique de M&M’s, des allées entières de bonbons colorés. On s’amuse avec les personnages, et je sortais mon portable pour faire des photos. Jake joua le jeu. J’aurais ainsi encore plus de photos de lui. On se prend même en photo avec Mme Liberty qui se trouvait sur le trottoir. Il m’entraina vers le Toys’r’us, et j’insistais pour faire un tour dans la grande roue. Jake ne refusa pas et puis, je ne pouvais pas me plaindre, j’étais collé à lui, très collé. J’avais tellement envie de plus. La roue s’immobilisa et je me penchais du côté de Jake pour voir la vue de la rue. Elle n’était pas très haute, mais on pouvait voir tous les gens sur Times Square. Je posais ma main sur sa cuisse, sans malice pour prendre appui. J’étais bien avec lui, mais j’aurais aimé savoir si ce sentiment était partagé, et pour le moment, je ne le savais pas. - Regarde, je n’avais pas vu qu’il y avait un booba gump ? C’est en rapport avec le film Forest Gump ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 19:02

MIA & JAKE


Elle accepta. J’eus un sourire, elle voulait bien qu’on se revoie. Bonne nouvelle pour moi, j’aurais tout le temps de prendre des conseils autour de moi pour trouver le courage de lui dire. On se promena sur Times Square, visitant quelques magasins. M&ms ou elle prit des photos, dans les rues, dans les magasins et on termina par un tour de grande roue. Sa main sur ma cuisse me déstabilisa légèrement, elle observait et j’eus un sourire. « Regarde, je n’avais pas vu qu’il y avait un booba gump ? C’est en rapport avec le film Forest Gump ? » « Si, c’est celui-là. Tu voudras qu’on aille manger des crevettes ? » Elle tourna son beau visage vers moi, un sourire aux lèvres et je fondais presque sur place. Elle semblait heureuse de ma proposition. La tour reprit sa marche et on descendit. Je proposais des milk-shakes, nous les offrant avec un sourire. « Essaye de le garder dans ton gobelet celui-là, c’est trop froid pour mon pantalon… » Elle se mordit la lèvre et je riais franchement, posant une main sur son épaule. « Je plaisante Mia, je ne t’en porte pas rancune rassure-toi, même si Louann m’a mis très mal à l’aise avec ses allusions. » Elle rougit également et on mange en marchant. On arriva près d’un bâtiment que je reconnais, je me tournais vers elle, le regard brillant. « Viens, je vais te faire découvrir quelque chose… » Je pris sa main dans l’élan pour la faire rentrer à l’intérieur afin de grimper toutes les marches rapidement. Je ne pensais pas à l’épuisement puisque j’étais habitué mais une fois en haut, elle posa une main sur ses hanches, essoufflée. « Je suis désolé… » Elle leva une main et je l’emmenais près du bord. Nous étions sur le toit d’un immeuble, un vieux canapé trônant sur place. « C’est à un ami, il vient souvent ici parce que ses voisins sont trop bruyants. Ils se disputent souvent et ça lui casse les oreilles, surtout que c’est un musicien et qu’il a besoin de calme pour composer. Du coup, il s’installe ici. Et tu vois, on a une magnifique vu sur la Statue. » Je montrais la grande dame au loin avec un sourire, posant mon gobelet vide sur le sol. Elle eut un frisson et je retirais ma veste pour lui déposer sur les épaules, j’étais résistant au froid et je trouvais qu’il faisait bon. « Je viens souvent ici parfois, juste pour le plaisir de la tranquillité, j’ai l’impression que rien ne peut m’atteindre. Et je voulais te le faire partager… » Je tournais mon visage vers le sien, replaçant une mèche rebelle derrière son oreille. Je mourrais sur place, je voulais qu’une chose, l’embrasser et ne plus jamais me décoller de ses lèvres tentatrices. « Tu as quelqu’un Mia, dans ta vie ou dans ton cœur ? Une fille comme toi, ça ne doit pas être seule, j’en suis certain. » Pourtant, j’espérais que ce soit le contraire. Je voulais être celui qui partagerait son quotidien et si elle m’avouait qu’elle était seule, alors, je ferais le premier pas. Pour mon bien personnel mais surtout, parce que je la voulais elle et personne d’autre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 19:33

JAKE ♥ MIA


Je n’ai pas envie de rentrer, même si je sais maintenant, que j’allais le revoir. « Viens, je vais te faire découvrir quelque chose… » Jake m’attrape par la main et je le suis. Grimpant les marches à son rythme, mais je suis épuisée en arrivant en haut. C’est que je n’ai pas l’habitude de faire 20 kilomètres par jour moi. J’ai bien l’escalade et je suis assez musclée grâce au cheval acrobatique, mais je suis loin de pouvoir faire un marathon. J’arrive en haut et il lâche, je reprends mon souffle, me tenant le ventre, qui me maudit de lui avoir fait subir une montée si rapide. « Je suis désolé… » - Pas de problème, laisse-moi cracher les poumons quelques secondes… Il s’approche du bord et je m’avance pour regarder la vue à mon tour. La vielle était magnifique d’ici avec toutes ses lumières de différentes couleurs. « C’est à un ami, il vient souvent ici parce que ses voisins sont trop bruyants. Ils se disputent souvent et ça lui casse les oreilles, surtout que c’est un musicien et qu’il a besoin de calme pour composer. Du coup, il s’installe ici. Et tu vois, on a une magnifique vu sur la Statue. » Je me penche vers lui pour regarder la statue. Elle est toute petite d’ici, mais tout aussi belle que de près, je supposais. Le froid est plus présent ici et comme je viens de courir, presque, j’ai un frisson. Que Jake s’empresse d’empêcher une nouvelle fois, en me posant sa veste sur mes épaules. - Tu ne vas avoir froid ? Il me répond d’un signe de tête et j’attrape les bords de sa veste qui sent encore son odeur. Je pourrais la garder contre moi, encore longtemps. J’aimais son parfum. « Je viens souvent ici parfois, juste pour le plaisir de la tranquillité, j’ai l’impression que rien ne peut m’atteindre. Et je voulais te le faire partager… » Je ne dis rien, me contentant de regarder la vue splendide avant qu’il ne me touche pour remettre ma mèche derrière mon oreille. « Tu as quelqu’un Mia, dans ta vie ou dans ton cœur ? Une fille comme toi, ça ne doit pas être seule, j’en suis certain. » Des milliers de fourmis envahirent mon ventre et je sentais que ma réponse allait être le déclencheur de beaucoup de choses. Je tournais mon visage vers lui, Jake me regardait, pendu à mes lèvres. - Tu te trompes, je suis célibataire depuis bientôt trois ans…J’attendais le bon pour ressauter le pas…je crois…non, j’en suis certaine en fait…Et toi…avec ton inconnue ? Tu…envisages quelque chose ou…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 19:47

MIA & JAKE


« Tu te trompes, je suis célibataire depuis bientôt trois ans…J’attendais le bon pour ressauter le pas…je crois…non, j’en suis certaine en fait…Et toi…avec ton inconnue ? Tu…envisages quelque chose ou… » Je fronçais des sourcils, un sourire aux lèvres. Elle était seule, elle attendait le bon et j’espère être celui-là. J’y croyais en mon for intérieur parce qu’elle était celle que je recherchais depuis longtemps, celle pour lequel je serais prêt à tout. Je me rapprochais légèrement d’elle, mon regard dans le sien alors que je répondais avec un sourire. Mon inconnue. « Et bien oui, j’envisage quelque chose. En fait, j’aimerais lui demander de sortir avec moi. Enfin, d’être avec moi, ma petite amie parce que… je suis fou d’elle. C’est dingue mais, un simple regard et je suis devenu complètement obsédé par elle. J’ai reproduis son visage tant de fois, j’ai rêvé d’elle aussi. Je crois que… je ne pourrais pas me passer d’elle si seulement, elle veut de moi. » Je croisais son regard, elle semblait déçue. Pourquoi ? Parce que je parlais d’elle sans qu’elle ne le sache ? Est-ce que ça voulait dire que je lui plaisais ? Est-ce que si j’osais un baiser, elle répondrait ? Nerveux, je le devenais. Je me rapprochais encore d’elle avec un sourire sur les lèvres. « En fait Mia, si je te dis tout ça c’est parce que… le jour où tu as fais tombé ton sac, quand je t’ai dis que je t’avais vu… Et bien… Mon inconnue, c’était toi jusqu’à il y a quelques heures. » Elle remonta son regard jusqu’à mes yeux et j’étirais un sourire, glissant une main sur sa joue. « C’est toi qui m’a transcendé ce jour-là, lorsque je t’ai vu, lorsque j’ai croisé ton regard. Je suis devenu fou depuis ce jour et tu m’as volé quelque chose. Tu m’as volé mon cœur Mia… » Je n’attendis pas sa réponse que je penchais le visage pour voler sa bouche qui m’hypnotisait et qui m’appelait depuis trop longtemps. Ses mains se posèrent sur mes épaules et j’approfondissais ce baiser purement passionnel. Mes mains l’attirèrent plus à moi si possible, nos bouches dansant l’une contre l’autre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 20:18

JAKE ♥ MIA


« Eh bien oui, j’envisage quelque chose. En fait, j’aimerais lui demander de sortir avec moi. Enfin, d’être avec moi, ma petite amie parce que… je suis fou d’elle. C’est dingue, mais, un simple regard et je suis devenu complètement obsédé par elle. J’ai reproduit son visage tant de fois, j’ai rêvé d’elle aussi. Je crois que… je ne pourrais pas me passer d’elle si seulement, elle veut de moi. » Je viens de me prendre un coup de massue en plein cœur. Croyez-moi, ça fait mal d’entendre que le garçon pour qui vous craquez littéralement, vous annonce qu’il est raide dingue d’une autre. Lé déception doit se lire sur mon visage et je ne peux pas le cacher, j’ai envie de tourner la tête, j’ai presque envie même de pleurer. Mais je me retiens. Je ne remarque pas vraiment qu’il s’avance davantage de moi, je suis trop dans mes pensées sombres. « En fait Mia, si je te dis tout ça c’est parce que… le jour où tu as fait tomber ton sac, quand je t’ai dit que je t’avais vu… Et bien… Mon inconnue, c’était toi jusqu’à il y a quelques heures. » Je ne comprends pas, enfin si, je comprends justement. Mon cœur manque un battement et je retiens ma respiration, comme pour m’assurer que je n’imagine pas ces mots, tellement je voulais les entendre. Il me touche et je frissonne littéralement, impossible pour moi de dire quelque chose, de bouger. C’est impossible… « C’est toi qui m’a transcendé ce jour-là, lorsque je t’ai vu, lorsque j’ai croisé ton regard. Je suis devenu fou depuis ce jour et tu m’as volé quelque chose. Tu m’as volé mon cœur Mia… » Je suis tétanisée, j’ai le cœur qui bât à tout rompre, une douleur vive dans mon ventre et plus encore lorsqu’il s’avance encore, déposant sa bouche contre la mienne. J’ai juste le temps de fermer les yeux et de recevoir ce doux baiser. Tous mes sentiments se bousculent pour se retrouver à un seul et même endroit, sa bouche. Je suis maintenant complètement collée à lui et je refuse de me détacher de sa bouche. Il est doux, je respire son odeur, jouant avec mes lèvres avant qu’on s’arrête pour reprendre notre souffle, nos fronts collés l’un à l’autre et nos lèvres qui se caressent sans pour autant jouer ensemble. J’ai un rire nerveux et lui sourit aussi, je vois ses belles fossettes sur son visage que je caresse avec mes pouces. - Je suis ton inconnue ? Il me répond par un baiser et je défaille complètement dans ses bras, levant presque ma jambe, comme aurait dit ma mère, un baiser Pin-up, le baiser vrai et romantique. - J’ai une chose à t’avouer…Lorsque je t’ai vu ce soir là, en photo chez Chad. J’ai…ressenti la plus foudroyante des sensations. Je voulais te connaitre, j’ai…tu es devenu…mon dieu, cela me fait passer pour une folle…Mais, tu es devenu mon obsession. Chaque fois que je regardais ta photo, j’avais le cœur qui s’emballait…Trey m’a dit que j’avais eu…le coup de foudre Je posais une main sur mon front, j’étais folle de lui dire ça comme ça. - Tu me prends pour une folle, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 20:29

MIA & JAKE


J’aimerais que ce baiser ne termine jamais. Et pourtant, nos souffles nous rappelaient que nous avions besoin de remplir nos poumons. On s’écarta uniquement pour respirer, mais nos visages restaient collés ensemble. « Je suis ton inconnue ? » Je déposais un baiser sur sa bouche comme réponse, un nouveau aussi passionné que le précédent, si ce n’est plus. J’étais l’homme le plus heureux du monde ce soir, j’avais enfin mon inconnue répondant au doux nom de Mia dans mes bras, à sa place. « J’ai une chose à t’avouer…Lorsque je t’ai vu ce soir là, en photo chez Chad. J’ai…ressenti la plus foudroyante des sensations. Je voulais te connaitre, j’ai…tu es devenu…mon dieu, cela me fait passer pour une folle…Mais, tu es devenu mon obsession. Chaque fois que je regardais ta photo, j’avais le cœur qui s’emballait…Trey m’a dit que j’avais eu…le coup de foudre […] Tu me prends pour une folle, hein ? » J’étirais un sourire, caressant ses joues rondes. « Non, tu n’es pas folle. Je suis heureux de savoir que les sentiments profonds que je ressens sont réciproques. Deux coups de foudres, c’est mieux qu’un seul. » Elle étira un sourire et je revins sur sa bouche tentatrice pour un autre baiser. Rapidement, on prit place sur le canapé, une couverture sur nous. J’avais son corps contre le mien et je déposais un baiser sur son front tendrement. « Demain, je te kidnappe pour la journée. » Samedi, une journée pour apprendre à se connaître, pour s’aimer sans crainte et loin des regards. Ses mains étaient autour de ma taille et sur mon ventre, elle était à sa place ici et même s’il faisait frais, moi j’étais bien. « Tu n’as pas froid, ça va ?! » Après sa réponse, elle redressa le visage et de nouveau, nos bouches s’unirent. Mon cœur battait si fort, je devenais accro à sa bouche, à son odeur. A elle tout simplement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 20:46

JAKE ♥ MIA


Deux coups de foudre ? Est-ce que c’était bien possible ? Oui, je le pensais maintenant et j’étais la personne la plus heureuse du monde, enfin je le pensais. Je ne me lassais pas sa bouche contre la mienne, personne ne m’avait embrassée comme ça. Il y avait beaucoup de choses dans ses baisers, de l’amour, de la passion, mais aussi de la sensibilité que je ressentais tout aussi fort que lui. Je pris place sur le sofa près de lui, me collant à son corps que j’avais rêvé de toucher un millier de fois au moi. Et dire que j’avais failli rêver ce baiser, il aurait été bien loin de ceux que nous échangions. Je me sentais belle, vivante et rien ne pouvait venir entacher mon bonheur, pas ce soir du moins. « Demain, je te kidnappe pour la journée. » Je souris en remontant mon visage vers lui. - Tu n’as pas besoin de me kidnapper, je te suis volontiers Je me lovais contre lui, je m’enivrais de son odeur, j’entendais son cœur battant contre mon oreille et cela me berçait presque. « Tu n’as pas froid, ça va ?! » Je bougeais la tête à sa question, non sa chaleur à lui me suffisait, bien que j’avais assez froid aux pieds, mais ce n’était pas important. Nous restâmes un long moment l’un collé à l’autre, échangeant plus de baisers que de paroles, mais j’étais sur mon nuage. J’avais hâte de le dire à Lou’. À regret, on se leva, j’étais engourdie par ma position. Main dans la main, on descendit les marches et on retourna à l’Université à pied. Nous n’avions pas envie de retourner chez Chad et puis avec Lou’ dans les parages, ce n’était pas une bonne idée. On rentra dans le bâtiment de notre confrérie et j’allais tourner vers la droite, lorsque je l’appelais, je n’avais pas envie de perdre un moment avec lui. - Jake…Est-ce que…Je…J’ai pas envie…enfin…Tu veux passer la nuit dans ma chambre…Afin, je ne veux pas qu’on…mais…juste dormir… J’étais grise, comment dire que je voulais passer la nuit en sa compagnie, sans passer pour une obsédée, ce qui n’était pas le cas. J’avais apprécié dormir contre Trey, alors, c’était une chose faisable, bien que ses lèvres allaient m’appeler une partie de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 20:57

MIA & JAKE


On resta un long moment l’un contre l’autre, dans le silence et appréciant uniquement la chaleur que l’autre offrait volontiers. Je ne voulais pas que cette nuit se termine et pourtant, il fallait bien retourner à la réalité. S’endormir ici, c’était risqué. Il faisait bien trop froid et nous tomberions malade à n’en point douter. Main dans la main, on retourna à l’université, profitant de la marche pour discuter encore, sur de simples sujets certes mais si important pour le nouveau couple que nous étions. Une fois dans le bâtiment, on se quitta à regret pourtant, à peine nos mains s’étaient éloignés qu’elle m’appela pour me demander quelque chose : « Jake…Est-ce que…Je…J’ai pas envie…enfin…Tu veux passer la nuit dans ma chambre…Afin, je ne veux pas qu’on…mais…juste dormir… » J’eus un sourire. Elle ne serait pas la première fille avec qui je dormais, il y avait Barbie dans ma vie et j’étais impatient de lui raconter que j’avais enfin mon inconnue auprès de moi, qu’elle s’appelait Mia et qu’elle était la fille la plus merveilleuse, et qu’en plus, elle était avec moi. Je croisais son regard, n’ayant pas encore répondu. Je revenais près d’elle, attrapant sa main avec un tendre sourire aux lèvres. « Ca me ferait plaisir. » Je déposais un baiser sur son front, demandant son numéro de chambre puis je la quittais pour aller chercher rapidement des affaires. Je pris le temps de prendre une douche, revenant avec mon pantalon et un tee-shirt dans les mains, sans oublier ma brosse à dents pour le lendemain matin et un boxer. Elle m’ouvrit, déjà en pyjama également, du moins c’est ce que j’en déduisais puisque sa tenue était différente et ça ressemblait bien à un pyjama d’après mon point de vue. Elle referma derrière moi et j’observais avec un sourire. J’allais dans sa salle de bain pour me changer, je ressortis deux minutes après. Je l’attrapais par les hanches, la collant à mon torse pour un baiser ardent et profond. « Je suis fou de toi Mia… » On s’allongea dans son lit, sous la couette et avec un soupir de bien-être, je l’accueillais contre moi. Nos bouches s’unirent encore et encore, sans aucune lassitude de chacun des côtés. Je pourrais dormir collé à sa bouche si je le pouvais. Il était tard et je n’avais même pas remarqué qu’en sa compagnie, le temps défilait trop vite. Je devais profiter de chaque instant, elle était précieuse. Elle m’était précieuse à présent. Mia, ma moitié, celle que j’aimais déjà comme un fou. Mais j’attendais le bon moment pour sortir ces mots, il ne fallait pas aller trop vite. Et je voulais que ce soit spécial.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA Sam 9 Nov - 21:12

JAKE ♥ MIA


« Ca me ferait plaisir. » Dans mon ventre une myriade de papillons s’envola. J’allais ne pas être éloigné de lui. Je lui donnais mon numéro de chambre et je le regardais partir, jusqu’à ce qu’il disparaisse derrière un couloir. J’étais surexcitée, comme une gamine. J’entrais rapidement dans ma chambre, rangeant les quelques trucs qui trainaient et le fourrant dans mon placard. J’entrais dans la salle de bain, passant un coup d’éponge et retirant mes vêtements et allant vite fait sous la douche. En moins de 5 minutes, j’étais déjà dehors, j’enfilais mon short et mon tee-shirt, me démaquillant au passage et me lavant les dents. J’eus à peine le temps de poser ma brosse qu’on frappa. Mes mains passèrent dans mes cheveux pour leur donner une belle apparence et je lui ouvrais, le sourire aux lèvres. Il entra et je refermais la porte. Il alla directement à la salle de bain et je restais là, planter, me demandant, si je devais me mettre au lit ou attendre. Il ressortit avant que je ne prenne ma décision. Ses grandes mains encerclèrent mes hanches pour me coller à lui, j’adorais cette sensation, d’être vulnérable entre ses bras. « Je suis fou de toi Mia… » Sourire niais, comme je les collectionnais depuis peu de temps, un de plus ou de moins. Je m’allongeais timidement, mais bien vite, je me retrouvais dans ses bras, contre son torse, comme j’allais aimer ce contact. J’eus beaucoup de mal à ne pas garder sa bouche contre la mienne, mais j’étais crevée de trop d’émotions pour cette nuit. - Bonne nuit Jake J’étais heureuse, contre lui, alors qu’on se connaissait seulement depuis quelques heures et pourtant, j’avais l’impression que cela faisait des années. J’avais envie de lui bien sur, mais je voulais prendre mon temps. Et puis…c’était trop tôt. - Jake…Embrasse moi il sourit avant de prendre mon visage en coupe pour m’embrasser encore et encore, jusqu’à ce qu’on s’endorme enlacés l’un à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
My name is,
Contenu sponsorisé



◈ ◈

Message Sujet: Re: si près et pourtant si loin feat. MIA

Revenir en haut Aller en bas
 

si près et pourtant si loin feat. MIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plus on prend de la hauteur, plus on voit loin. ||Feat. Herby [PV]
» (M/LIBRE) CODY CHRISTIAN › si proche et pourtant si loin
» (M) Si loin et pourtant si près feat Tyler Hoechlin
» OH CONS SEYE ELEC TORO ! VOTRE 12 JANVIER N'EST PAS LOIN !
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Great Academy :: ca va swinguer bébé :: La benne aux souvenirs :: Anciens RP-