Partagez | .
 

 {HOT} the only one ft. MIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: {HOT} the only one ft. MIA Mer 13 Nov - 20:28


MIA ♥ JAKE

J’étais l’homme le plus heureux du monde, de l’univers même. J’avais enfin retrouvé mon inconnu sous le beau prénom de Mia. Et mieux encore, j’étais en couple avec elle depuis maintenant une semaine. Sept jours merveilleux. On avait passé le week-end ensemble, pour apprendre à se connaître, sans se lasser de nos bouches unies. Elle était vraiment formidable, mon âme soeur sans aucun doute. Entre chaque cours, nous essayions de nous voir, dans un couloir ou à la cantine le midi. J’étais accro à elle, si bien qu’une heure, c’était trop long sans elle. Soit elle dormait dans ma chambre ou j’allais dans la sienne, mais nous n’avions pas passé une seule nuit loin de l’autre. C’était fou d’être aussi accroché à une personne en si peu de temps. Mais j’avais l’impression de la connaître depuis toujours. Notre complicité, notre entente allaient au-delà des mots. Ce samedi, je lui avais demandé si elle accepterait de poser pour moi, parce que je voulais absolument la reproduire sous tous les angles. Elle avait accepté et j’en étais heureux, impatient de pouvoir passer encore un moment avec elle mais surtout, de partager mon univers, ma passion. J’avais cette crainte de montrer ce que je faisais mais avec elle, j’étais capable de tout. Le samedi matin, je me réveillais avant elle, un sourire aux lèvres en sentant son corps chaud contre le mien. Je déposais un tendre baiser sur son front, ses paupières papillonnant pour m’offrir son regard sombre embrumé. « Dors, je vais courir, il est tôt encore… » En effet, il n’était que sept heures du matin, mais je n’avais pas besoin de dormir beaucoup et la course le matin me permettait d’être en forme pour toute la journée. Je quittais nos draps après un tendre baiser, me dirigeant dans sa salle de bain pour enfiler mon jogging et un sweet léger. Je ressortis, elle dormait déjà. Un sourire tendre aux lèvres, je quittais la chambre sans un bruit et m’engageait au pas de course sur le campus pour regagner la rue. J’allais jusqu’à central park, rejoignant d’autres courageux sur les chemins pour une course d’environ une heure et demi. J’avais mon propre rythme, encouragé par la musique qui résonnait dans mes oreilles. Je revins le torse marqué par la transpiration et j’allais directement dans ma chambre pour prendre une douche bien chaude. En serviette, je choisissais un jean et une chemise, une veste. Moins de vingt minutes après mon retour, j’allais frapper à la chambre de Mia. Elle sortait tout juste de la douche, déjà habillée. J’attendis qu’elle termine avant de la kidnapper entre mes bras pour un long et langoureux baiser du matin. J’aimais la couleur que prenaient ses joues. Déposant un bisou sur le bout de son nez parsemé de tâches de rousseur, je déposais un bras sur ses épaules pour quitter le campus. Direction SoHo et mon atelier de peinture. Lieu offert par mon oncle, il l’avait acheté pour que j’aie un lieu à moi, afin de peindre et sculpter sans être dérangé. Ma chambre était bien, mais trop petite pour certains moments artistiques comme la peinture à flèche que j’effectuais parfois avec Aura. Pas de taxi, la marche était bien pour ce court trajet. On s’arrêta pour acheter café, viennoiserie et réserve pour la matinée. Sortant ma clé une fois devant le bâtiment, je laissais Mia entrer la première dans le grand couloir. J’étais au rez-de-chaussée. Je l’emmenais jusqu’à la porte, glissant ma clé dans la serrure. J’ouvrais la porte, une forte odeur de peinture venant chatouiller nos narines. Moi j’aimais cette odeur, mais il fallait l’apprécier. J’espérais qu’elle n’ait pas la tête qui tourne à force. On déposa nos manteaux à l’entrée avant qu’elle ne rentre dans la grande pièce. Une grande fenêtre aux vitres fumées, les murs étaient en briques et il y avait de grands draps sur les sols avec un chevalet, un coin sculpture. Je montrais le canapé d’une main avec un sourire. « C’est là-bas que je vais te dessiner. Je t’imagine vêtu d’un drap blanc, légèrement sur le côté et… Enfin, je vais te montrer ! » Je sortais un drap propre d’un placard encastré dans le mur et je le déposais sur le canapé pourpre. Elle s’approcha, je lui volais un autre baiser avec un sourire niais et amoureux. « Tu es magnifique Mia ! » J’étirais un sourire à sa réponse avant de lui montrer ce que j’attendais d’elle. Puis, les joues rouges, j’annonçais le plus délicat. « J’aimerais que tu sois à moitié… nue. Enfin, juste le buste mais, tu seras cachée par le drap. Seulement, j’aimerais avoir ton dos en vision. Est-ce que ça te gène ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Jeu 14 Nov - 19:40


Jake ♥ Mia


Comment décrire le bonheur qui m’habitait depuis presque une semaine ? À bien y réfléchir, je serais obligée d’inventer d’autres mots, des mots plus forts que ceux qui existaient déjà. L’amour avec un grand A était encore bien loin de ce que je ressentais pour Jake. Si je l’avais aimé sur du papier glacé, le connaitre et être avec lui, lui parler et vivre par lui ne faisait qu’accroitre les sentiments qui habitaient mon Être. Il y avait un avant Jake et un avec Jake et je n’imaginais même pas qu’il puisse exister un après lui. Cette vie là, serait bien trop terne et sans goût. Lorsque j’étais avec lui, je pensais à lui, j’écrivais son nom, je l’imaginais avec moi et lorsque j’étais près de lui, je vivais à travers tout ce qu’il représentait, de son odeur que je connaissais par cœur, à sa voix qui me murmurait des mots tendres. J’étais tellement sur un petit nuage, que j’en oubliais un peu Lou, Chad et Trey. Car si je n’étais pas en cours, j’étais avec Jake. J’étais intimement persuadée qu’il était mon âme sœur, cela ne pouvait en être autrement. La semaine passa si vite qu’arrivée au vendredi, je m’étonnais d’être déjà le week end. Cela allait faire une semaine qu’on était ensemble…une semaine de pur bonheur. Il était encore tôt lorsque j’ouvris les yeux ce matin-là, Jake voulait aller courir, mais moi, j’étais bien au fond des draps, et je n’aurais quitté mon lit chaud pour rien au monde. Je retrouvais la chaleur de sa bouche dans un baiser toujours aussi parfait, un sourire léger au coin de mes lèvres et il quitta mon champ de vision me laissant repartir dans mes rêves et mon sommeil. Je rouvris les paupières vers huit trente, Jake n’était toujours pas rentré. Je décidais donc de flemmarder encore un peu au lit, me posant sur son oreiller pour respirer son parfum, serrant celui-ci contre mon visage, un sourire niais affiché ouvertement et sans pudeur. Il fallait que je me lève, mais j’avais un peu de mal, j’aimais rester à faire la marmotte, malheureusement, j’avais d’autres obligations et il fallait impérativement que je me sorte de ce lit pour me préparer. Je glissais donc une jambe en dehors de la couverture, puis deux, je lâchais une grimace lorsque mes pieds touchèrent le sol. Au radar, j’atteignis la porte de ma salle de bain. Je tâtonnais pour trouver l’interrupteur, appuyant dessus avant de bâiller et de commencer à retirer mon short et mon tee-shirt que je mettais dans le panier. J’entrais sous la douche en poussant le rideau violine. Rahhh, le bonheur de l’eau chaud sur ma peau. Elle était toujours trop chaude et j’allais finir couleur écrevisse, mais j’adorais ça. Je pris mon temps, profitant de ce moment rien qu’à moi, pour imaginer des scénarios avec Jake. Car, il fallait bien se l’avouer, je songeais de plus en plus à franchir le cap avec lui. Après tout, j’étais une fille qui dormait depuis une semaine collée à celui qu’elle aimait et rien n’avait été franchi. Pas même un sous-entendu, je désirais prendre mon temps, mais mes hormones, elles…pas vraiment. J’arrêtais l’eau finalement, poussant de nouveau le rideau pour constater que la pièce était remplie de buée. J’ouvrais la porte et j’allais à la fenêtre faire de même pour éviter que l’humidité n’envahisse toute ma chambre. Je trouvais une petite robe sympa pour aujourd’hui. Je la posais sur le lit, cherchant une paire de collants, des sous-vêtements assortis, achetés par Lou’ et un petit pull pour mettre par-dessus. À peine avais-je terminé de m’habiller que l’amour de ma vie franchit la porte. « J’en ai pour une minute ! » Je retournais dans la salle bain, me lavant les dents, me coiffant et me parfumant un peu. Je n’étais pas dans la chambre depuis une minute qu’il m’attira à lui, embrassant encore et encore sa jumelle avec passion. Comment ne pas penser à plus avec un homme tel que lui, contre moi. J’enfilais mes bottes, mon manteau et mon bonnet et nous partîmes vers son atelier. J’avais hâte de pouvoir admirer ses œuvres. Lui, moins, mais je m’étais montrée tellement enthousiasme, qu’il me semblait que me dévoiler son art était devenu un honneur et plus une peur. Nous prîmes notre petit déjeuner sur le chemin, juste avant d’arriver devant son immeuble. J’observais ses gestes, avant d’entrer dans son antre, son lieu de création. La première chose qui me surprise, fut l’odeur de peinture. Elle était forte, mais agréable. Ce n’était pas l’odeur de peinture de bâtiment, celle qui prenait au nez et faisait pleurer les yeux, en plus de se payer un mal de crâne épouvantable. Non, là, c’était une odeur différente. Celle de la peinture à l’huile, plus douce et qu’on connaissait tous à l’école primaire. Je retirais mon manteau et mon bonnet avant de faire le tour des lieux. Je constatais que beaucoup de ses toiles tournaient le dos aux visiteurs ou étaient cachées par des draps tachés de peinture. Cet endroit lui ressemblait, il était parfaitement à son image, un brin de mystère en plus. Il me montra son canapé et je souris. « C’est là-bas que je vais te dessiner. Je t’imagine vêtu d’un drap blanc, légèrement sur le côté et… Enfin, je vais te montrer ! » Je montrais à mon tour le divan, voulant le taquiner un peu. « Ici et pas ailleurs, monsieur l’artiste ? » Il me répondit par son regard en plaçant son drap sur l’objet qui allait devoir me supporter pendant les prochaines minutes, je n’espérais pas que cela se transforme en heure. Il kidnappa une nouvelle fois ma bouche, et je n’hésitais pas à répondre, capturant tendrement sa lèvre avec la mienne. « Tu es magnifique Mia ! » S’il n’arrêtait pas de me le dire, j’allais finir par y croire. Mais j’étais belle, parce qu’il me rendait heureuse tout simplement. Il me guida me faisant m’assoir sur le divan et me positionnant comme il voulait. Jusque-là, ça ne semblait pas plus compliqué que poser pour Chad pendant une séance de photo. Je vis ses oreilles et ses jours prendre une teinte plus rouge et je me demandais bien à quoi, il pensait pour que soudainement, la gêne s’installe. « J’aimerais que tu sois à moitié… nue. Enfin, juste le buste mais, tu seras cachée par le drap. Seulement, j’aimerais avoir ton dos en vision. Est-ce que ça te gêne ? » Je plongeais mon regard dans le sien, totalement, émerveillée par sa candeur. Je n’allais pas lui dire que j’avais déjà posé presque nue pour mon meilleur ami, même si là, ce n’était pas du tout pareil. Je lui souris, allant vers sa bouche et murmurant aussi suavement que possible pour voir ses joues devenir plus écarlates encore. « Non, ça ne me gêne absolument pas » Je m’éloignais un peu, retirant mes bottes une à une et les déposant vers les pieds du canapé. J’attrapais le bas de ma robe pour l’ôter complètement, je ne pouvais pas la faire glisser sur mes hanches, je l’aurais abimé. Je vis le regard de Jake sur moi et je lui rendis tout aussi sensuelle que j’étais. D’un geste de main je fis pivoter ma chevelure ébène sur mon épaule, retirant mon soutien-gorge et le déposant sur ma robe qui jonchait déjà sur le sol. Je croisais les mains sur ma poitrine avant de m’assoir et que Jake me passe le drap. Il fit glisser sa main contre mon dos nu pour descendre plus le drap et s’éloigna de moi, pour mettre son chevalet entre nous. « Est-ce que j’ai le droit de parler pendant la séance ou dois je me contenter de me taire et de regarder autour de moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Jeu 14 Nov - 20:18


MIA ♥ JAKE


J’attendais avec anxiété sa réponse. Si elle ne le souhaitait pas, alors je me contenterais d’une autre vision de mon tableau. Je n’allais pas l’obliger, cela pouvait la gêner et c’était compréhensible. Mais elle s’approcha de moi, collant presque sa bouche contre la mienne pour me glisser qu’elle acceptait avec sensualité, si bien que j’en eus le cœur et le corps chamboulé après son éloignement. Elle commença à se dénuder devant moi, sans aller dans la pièce d’à côté où étaient les toilettes. Lorsqu’elle dégrafa son soutien gorge, je détournais le visage pour attraper le drap afin de lui emmener une fois sur le canapé. Je lui plaçais, frôlant sa peau aussi douce que la soie. Elle était vraiment magnifique ainsi. Elle prit place et je la guidais sur la meilleure position à avoir. Splendide. J’allais m’installer derrière mon chevalet, me servant uniquement d’un crayon au départ pour faire l’esquisse de son portrait avant d’utiliser la peinture. « Est-ce que j’ai le droit de parler pendant la séance ou dois je me contenter de me taire et de regarder autour de moi ? » J’étirais un sourire, amusé par sa question et alors que je traçais la courbe de sa hanche, je répondis : « Oui tu peux, tant que tu ne bouges pas trop. Et lorsque je serais sur ton visage, je te demanderais de ne plus bouger, mais tu as le temps encore. » Cela sembla la réjouir et j’étirais un sourire, terminant les traits grossiers de son corps qui ne lui rendait pas hommage. Mais j’allais essayer d’être à la hauteur de ce qu’elle m’offrait avec l’aide de mon pinceau. Je préparais ma palette avec les bouteilles de peinture, l’observant discrètement. « Tu me dis lorsque tu as une crampe ou un besoin de bouger, notamment pour les toilettes qui sont à droite. Si tu veux y aller avant… » Elle m’avoua que c’était bon pour elle et j’allumais mon lecteur disque, une légère musique inondant la pièce. C’était mon rituel. Musique pour l’ambiance, classique et douce. Je fis craquer mes doigts et ma nuque avant de commencer, la pointe de mon pinceau commençant par la couleur pêche de sa peau. « J’ai commencé à peindre à huit ans. Au départ, je faisais comme mon Oncle et uniquement des paysages. Mais après, j’ai découvert les portraits et je pense que c’est ce que je préfère. Réussir à reproduire l’émotion d’un regard avec un pinceau. » Elle étira un sourire et je me concentrais sur ma tâche, lui posant une question le temps que je m’occupe du bas de son corps, notamment du creux de sa colonne vertébrale, jouant sur les ombres. Elle avait réellement un corps sublime et je craignais de ne pas lui rendre hommage comme elle le méritait, mais j’avais aussi confiance en mon talent. « Est-ce que tu me ferais lire une nouvelle que tu as écrite Mia ? » Elle tourna la tête vers moi. « Non, reste dans ta position s’il te plait. » Elle grimaça, se replaçant. Je me doutais que ce n’était pas évident de pouvoir croiser le regard de la personne avec qui elle parlait. Moi-même, j’aimais me perdre dans ses yeux sombres pour simplement capter l’émotion de ses yeux. Elle me répondit et je montais petit à petit, m’attaquant à ses omoplates et le début du drap qui cachait la courbe de sa poitrine que je visualisais presque. Mes joues prirent une teinte rosée lorsque je remarquais la pointe visible de son sein que le drap moulait parfaitement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Jeu 14 Nov - 20:56


Jake ♥ Mia


« Oui tu peux, tant que tu ne bouges pas trop. Et lorsque je serais sur ton visage, je te demanderais de ne plus bouger, mais tu as le temps encore. » Je souris, soulagée à l’idée que je n’allais pas rester muette trop longtemps. Ce n’était pas que j’étais une pipelette, mais rester face à un mur sans bouger et sans lecture, ni écran à regarder, c’était plus dur pour moi. « Je ne bougerais pas, je te le promets » Seul mes yeux bougeaient et je pouvais seulement deviner ses gestes, quand à son visage, je ne le voyais que fugacement entre deux coups d’œil qu’il me lançait afin de…enfin de faire ce qu’il devait faire. « Tu me dis lorsque tu as une crampe ou un besoin de bouger, notamment pour les toilettes qui sont à droite. Si tu veux y aller avant… » « Non, ça ira, je t’assure, j’ai pris mes précautions avant » Une musique douce résonna dans cette grande pièce vide de décoration murale, le son se répercuta avec force et pourtant le volume n’était pas puissant. Je respirais le plus lentement possible pour ne pas trop bouger, rester immobile, me permis de m’évader entre ses paroles, j’aurais presque pu m’endormir. « J’ai commencé à peindre à huit ans. Au départ, je faisais comme mon Oncle et uniquement des paysages. Mais après, j’ai découvert les portraits et je pense que c’est ce que je préfère. Réussir à reproduire l’émotion d’un regard avec un pinceau. » J’imaginais le petit Jake devant ses premières toiles. « Les paysages n’ont pas tous une histoire à raconter, les regards, en ont beaucoup, tout comme les visages… » On échangea un peu, et je m’efforçais de bouger le moins possible. « Est-ce que tu me ferais lire une nouvelle que tu as écrite Mia ? …Non, reste dans ta position s’il te plait. » Mon geste avait été instinctif et je n’avais pas réfléchi sur le coup. « Pardon… » Je décontractais de nouveau mes muscles, un petit sourire au coin de mes lèvres. « Pourquoi me conterais-je te faire lire quelque chose qui vient de moi, alors que je peux te le dire maintenant… » Je fermais les yeux repensant à une chose que j’avais écrite à la suite de la soirée où la photo de Jake m’avait transportée. « C’est au fond de ses yeux, étincelants de mille feux, et au regard de son sourire, dont on ne fait plus radieux, que je suis que mon amour, lui serait dû pour toujours. Il était beau, se prénommait Jake, il était tel, l’orchestre de ma vie. Je vibrais, au rythme de ses soupirs, vacillais, au tempo de son rire. Je m’enivrais du son de sa voix, chavirais, à chacun de ses pas. Pour moi, il était roi, en moi, brûlait son émoi. Commandant aux légions de mon coeur, occupant la terre de mes pensées, je n’aurais pu rêver plus bel heur, que mourir pour l’un de ses baisers. Mais c’est seulement par mes souvenirs, de mes sentiments et mon désir, pareils aux bougies des années passées, dont chaque flamme consume la cire, que je sais que mon amour, lui sera dû pour toujours » J’ouvris de nouveau les yeux, ne pouvant voir la réaction sur visage, mais espérant quelle soit positive. Tout comme lui, je gardais les choses qui sortaient de moi, dans un lieu sûr où personne ne pouvait les contempler de peur d’être critiqué. Il s’arrêta, le rouge aux joues d’après ce que je devinais. « Tu rougis, serait-ce mon poème ou de voir mon dos mis à nu rien que pour toi ? » Je lui souris sans tourner la tête. Il garda le silence un moment avant de me répondre et je sentis mes propres joues s’empourprer avec violence. Jake était plus que merveilleux, il était parfait à mes yeux et je n’étais pas certaine de mériter un tel homme dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Jeu 14 Nov - 21:11


MIA ♥ JAKE


« Pourquoi me conterais-je te faire lire quelque chose qui vient de moi, alors que je peux te le dire maintenant… » Je fronçais des sourcils, surpris avant de l’écouter débiter son poème merveilleux qui me fit frissonner en comprenant que j’en étais le principal intéressé. « C’est au fond de ses yeux, étincelants de mille feux, et au regard de son sourire, dont on ne fait plus radieux, que je suis que mon amour, lui serait dû pour toujours. Il était beau, se prénommait Jake, il était tel, l’orchestre de ma vie. Je vibrais, au rythme de ses soupirs, vacillais, au tempo de son rire. Je m’enivrais du son de sa voix, chavirais, à chacun de ses pas. Pour moi, il était roi, en moi, brûlait son émoi. Commandant aux légions de mon coeur, occupant la terre de mes pensées, je n’aurais pu rêver plus bel heur, que mourir pour l’un de ses baisers. Mais c’est seulement par mes souvenirs, de mes sentiments et mon désir, pareils aux bougies des années passées, dont chaque flamme consume la cire, que je sais que mon amour, lui sera dû pour toujours » Lorsqu’elle le termina, j’étais réellement enchanté, séduit également par sa plume merveilleuse. Elle savait mettre un mot sur les émotions, sur les sentiments et j’en étais vraiment troublé au point de ne pas réussir à prononcer un seul mot. Mais ne voulant pas qu’elle prenne mon silence pour une mauvaise réaction, je m’apprête à répondre lorsqu’elle doit sentir mon malaise en dessinant le galbe de sa poitrine. « Tu rougis, serait-ce mon poème ou de voir mon dos mis à nu rien que pour toi ? » Sans réfléchir, je répondis : « Non, je travaille ta poitrine… » Je me raclais la gorge avant de me concentrer davantage sur ma peinture pour continuer son buste parfait. « Pour en revenir à ton écrit, je le trouve réellement beau et je suis touché d’en être le centre. C’est réellement magnifique et je t’encourage à montrer ce que tu fais, parce que ce ne seront pas des critiques que tu recevras mais des éloges et je serais ton premier fan Mia. Ta plume est fabuleuse, tout comme tu l’es à mes yeux amoureux. » Je devinais son sourire, mais je venais clairement de lui avouer, sans dire les mots, qu’elle était plus qu’importante à mes yeux. J’étais imprégné par elle, et je n’imaginais pas un avenir sans elle à mes côtés. Je me voyais marié, père et vieux à côté d’elle. Alors que j’arrivais à son visage, je lui demandais de rester calme et elle s’exécuta. Je terminais ma peinture en silence, seulement la musique pour nous bercer l’un comme l’autre. J’allais au plus vite pour éviter qu’elle ne s’ennuie trop ou n’attrape froid ainsi dénudé. Puis, alors que je donnais la dernière touche, je lui proposais de se rhabiller si elle le souhaitait car je n’avais plus besoin d’elle pour terminer. Discrètement, j’observais son dos remettre son sous-vêtement et ses fesses se faire recouvrir par la robe. Les joues rouges, je me concentrais avant de m’éloigner avec un sourire satisfait. Elle s’approcha mais demanda l’autorisation de voir. « C’est bon, tu peux… Soit honnête surtout, si tu n’aimes pas, dis-le moi… » Je m’écartais afin qu’elle puisse se contempler sur mon chevalet. Est-ce que j’avais réussi ? Elle m’apparaissait beaucoup moins belle que l’original, mais Mia était trop parfaite à mes yeux pour réussir à la reproduire à l’identique. Je n’avais omis aucun détail, de ce grain de beauté dans son dos à une mèche fine dans sa nuque. La gourmandise de ses lèvres et son nez fin. L’arrondi de sa poitrine et la pointe visible. Je tournais le visage vers elle, un sourire tendre sur les lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Dim 17 Nov - 16:20


Jake ♥ Mia


« Non, je travaille ta poitrine… » Mon sourire s’étire sur mes lèvres. Comment pouvait-il voir ma poitrine à travers le drap. Mon corps réagit au rythme de mes pensées, des pensées troublées par le fait que je sache ce qu’il dessine de moi. Je l’imagine son regard appuyé sur ce corps dont je ne suis pas mécontente, mais que je trouve pas parfait loin de là. « Pour en revenir à ton écrit, je le trouve réellement beau et je suis touché d’en être le centre. C’est réellement magnifique et je t’encourage à montrer ce que tu fais, parce que ce ne seront pas des critiques que tu recevras, mais des éloges et je serais ton premier fan Mia. Ta plume est fabuleuse, tout comme tu l’es à mes yeux amoureux. » Un jumeau à mon sourire ourle mes lèvres roses, apportant plus de relief à mon visage déjà rond. Mes écrits étaient le reflet de mes pensées profondes, mes ressentis, mais aussi de mon imagination. J’écrivais seulement ce qu’il me venait à l’esprit rien de plus, rien de moins. Ce n’était pas excellent, et l’écriture comme l’avait dit mon professeur dépendait surtout de qui j’avais comme lecteur. L’objectivité et les goûts pouvaient être si différents qu’il serait difficile de contenter tout le monde. Jake me demanda de ne plus bouger et je pris une expression la plus neutre possible, cet instant d’immobilisation me permit de m’évader, tout en restant pourtant bien présente avec lui dans cette pièce qui sentait l’essence de peinte. Le temps passa au rythme de la mélodie qui était diffusée et je fus même surprise lorsqu’il me dit qu’il avait terminé. Je laissais choir le drap blanc sur le canapé, attrapant mes vêtements pour les renfiler. Il faisait moins froid ainsi. Ce n’était pas que son atelier avait une température négative, mais il ne devait pas faire plus de 16 degrés. J’attrapais la masse de mes cheveux, les libérant du col de ma robe pour les laisser tomber en cascade sur les épaules et mon dos. Jake était toujours près de sa toile. « Est-ce que je peux…voir ? » J’accompagnais la parole à un geste vers la toile qu’il venait de travailler, je ne voulais pas le forcer en quoi que ce soit. « C’est bon, tu peux… Sois honnête surtout, si tu n’aimes pas, dis-le-moi… » Je contournais le chevalet me contemplant pour la première fois, non-pas dans un miroir, mais coucher sur une toile de tableau. C’était la première fois qu’on faisait un portrait de moi et j’aurais été mal honnête de lui dire que son tableau était hideux, non, je le trouvais très beau, même si j’étais critique, car il s’agissait de moi. « Il est très beau, j’aime la luminosité que tu as su donné à ton tableau, mais c’est dommage que le modèle ne soit pas à ta hauteur, bien trop classique » Il me regardait et je fis de même. « Tu as un talent certain, Jake. Cette manière que tu as de capter les choses, mais surtout, tu…ne joues que sur la lumière et les ombres, c’est…intense et cela donne un réalisme impressionnant à ta création. Il faut que tu montres ça à une galerie d’art, tu serais certainement classé dans les jeunes talents. Enfin…évite de montrer celui-ci » Je souris et il se rapproche de moi, encerclant ma taille tout en restant dans mon dos. Je pose mes mains sur les siennes, il nous balance lentement et c’est agréable. Ma tête pivote vers lui tout en levant mon bras pour entourer sa tête et perdre ma main dans sa longue chevelure châtain. « Je t’aime Jake Cooper… » Mes yeux brillent et je viens trouver sa bouche, caressant mes lèvres contre les siennes, il me transcende, me rend meilleure, c’est de loin le baiser le plus romantique que j’ai jamais eu jusqu’à maintenant. La pression de ses bras se relâche et je peux me retourner complètement vers lui, ne lâchant pas sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Mer 27 Nov - 20:58


MIA ♥ JAKE


« Il est très beau, j’aime la luminosité que tu as su donné à ton tableau, mais c’est dommage que le modèle ne soit pas à ta hauteur, bien trop classique » Je l’observais, elle ne pouvait que plaisanter. Elle était parfaite à mes yeux, si ce n’est plus. J’étais plutôt déçu du résultat de ma peinture, car je trouvais qu’elle ne rendait pas suffisamment hommage à ce qu’elle était face à mes yeux. « Tu as un talent certain, Jake. Cette manière que tu as de capter les choses, mais surtout, tu…ne joues que sur la lumière et les ombres, c’est…intense et cela donne un réalisme impressionnant à ta création. Il faut que tu montres ça à une galerie d’art, tu serais certainement classé dans les jeunes talents. Enfin…évite de montrer celui-ci » J’étais touché par ce qu’elle disait, mon oncle également me disait plus ou moins la même chose. Certes, un plus long discours avec plus de détails et de vocabulaire made in peintre. Je m’approchais d’elle, glissant mes bras autour de ses hanches pour l’avoir contre moi, berçant son corps souple et léger tout contre le mien, dans un balancement doux. Elle tourna son beau visage vers le mien, une main dans mes cheveux et les mots qu’elle eut fut les plus beaux. « Je t’aime Jake Cooper… » Mon cœur pulsait si rapidement, et je répondrais avec la même fougue à son baiser. J’étais complètement fou d’elle, c’était indéniable. Bientôt, elle se retrouve face à moi et on passa un très long moment bouche contre bouche, corps contre corps. Étroitement enlacé, à s’aimer ainsi en silence. Pui mon ventre grogna, nous forçant à retourner dans la réalité. Main dans la main, on se dirigea vers un restaurant avant de manger ensemble. On discuta beaucoup de nos projets personnels. Et je me permis même un projet commun, un futur pour nous. Je ne lui avais pas dit que je l’aimais même si à de nombreuses reprises, j’en lui avais fait comprendre. Mais je réservais ces trois mots pour un moment spécial, pour qu’il vienne d’eux-mêmes et pas parce qu’elle venait de le dire. Même si j’aurais pu lui dire le jour même. On passa l’après-midi ensemble, entre mon atelier et sa chambre universitaire. Mes parents proposèrent que je vienne manger, mais je refusais, ne voulant la quitter une seule seconde. Pourtant, il faudra bien que je reprenne conscience du monde autour de moi. Mais je ne voulais aucunement éclater la bulle aux merveilles dans laquelle j’étais avec Mia. Laissez-moi vivre ma première relation pleinement. Le soir, je proposais un cinéma et le film que nous voulions voir ne passait qu’à onze heures, dernière séance. Tant pis. On mangea, on s’embrassa beaucoup jusqu’à ce que ce soit l’heure. C’était un petit cinéma, il n’y avait personne dans la salle. Je pouvais prendre mes aises et étaler mes grandes jambes. J’avais Mia contre moi et j’étais si bien. Le film se termina et la lumière éclata nos pupilles habituées aux ténèbres. « Il faut que je passe au toilette ! » Elle aussi. Nous avions même nos vessies réglées. Mon dieu, j’étais ridicule là. On s’éclipsa au toilette et juste par plaisir, je lui envoyais un SMS. Échange de message alors qu’un simple mur de béton devait nous séparer. J’étais simplement fou d’amour. Puis, après dix minutes à discuter par message sur des sujets que nos joues ne pouvaient aborder sans être rouge tomate, on se retrouva dans le couloir éteint. Intrigué par ce manque de luminosité, je pris les épaules de Mia pour aller jusqu’à la sortie, mais les grilles étaient fermées. Merde. Nous étions enfermés dans le cinéma. Ils avaient dû être pressés de partir et n’avaient pas pensé à tout vérifier. Les yeux aussi ronds que deux billes, je me tournais vers Mia. « On est bloqué dans le cinéma ! » Au lieu de paniquer, je me mis à rire. Bordel, c’était bien la première fois qu’une telle situation m’arrivait. Complètement hilare, je replaçais une mèche de cheveux à Mia derrière ses oreilles parfaites. « Bon… Que dirais-tu d’un popcorn, c’est moi qui offre ?! » Je levais un sourcil amusé, me dirigeant vers le stand. On pourrait appeler la police, mais ils nous prendraient pour des voleurs. Tant pis, on attendra la première séance du matin et on sortira des toilettes comme si nous étions des clients du jour.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Dim 1 Déc - 20:58


Jake ♥ Mia


Dire ces mots avaient été naturel pour moi, pas que j’avais l’habitude le dire à tout le monde, mais, avec Jake, c’était si fusionnel qu’il me semblait qu’être avec lui était bien plus long que la réalité. J’entendis le ventre de Jake grogner, me faisant immédiatement sourire tout en m’éloignant de sa bouche. S’en suivirent quelques rires, avant que nous allions manger un morceau pour rassasier son estomac capricieux. De mon côté, je n’avais plus faim que ça, mais je comprenais qu’avec un corps le sien, la nourriture soit indispensable. Si je courais tous les jours pendant 2 ou 3 heures, je pense que je serais tout à fait comme lui. Le reste de notre samedi se passa à la perfection, tout comme les autres jours qui avaient déjà eu une fin depuis le début de notre relation. Lou’ m’avait posé des questions et Chad également, mais je m’étais gardée de tout commentaire, restant très vague pour le moment et ne voulant pas être embêtée pour le moment. Jake me proposa un cinéma vers la fin de l’après-midi et il connaissait bien mes goûts. Je mourais d’envie de voir ce film d’un réalisateur indépendant et mal connu, mais bourré de talent. Une fois la rudesse des lumières passée, je suivie Jake dans les toilettes me séparant de sa main pour bifurquer vers les WC dames. À peine avais-je franchi la porte grise que je reçus un message de mon petit ami. Souriant à son message et dodelinant de la tête à cet attachement, je me lançais dans une série de réponses sans prendre en compte le temps qui passa un peu trop vite. Je sortis enfin des toilettes, passant au lavabo pour le laver les mains, je retrouvais Jake pour quitter le ciné. Tout semblait calme et les petites veilleuses indiquaient que la salle allait fermer. Seulement, arrivés devant les portes, nous vîmes les lourdes grilles de fer devant les portes vitrées et je me retournais vers Jake, le regard perdu. « On est bloqué dans le cinéma ! » la situation plus que perplexe m’aurait sans doute fait paniquer en d’autre circonstance, mais j’avouais que le rire de Jake, me soulagea de cette pensée néfaste aussi vite qu’elle m’était venue. Si au départ, je suivais son hilarité, je finis par moi aussi trouver la situation cocasse, mais amusante. Cela me ferait quelque chose d’amusant à raconter lors d’un dîner de famille. « Bon… Que dirais-tu d’un popcorn, c’est moi qui offre ?! » J’haussais des épaules, le suivant et m’appuyant avec mes avant-bras pour surplomber le comptoir et voir ce qu’il faisait de l’autre côté. « Tu aurais l’air malin, si tout était mis sous clé… » Il redressa la tête vers moi, souriant avec un paquet de maïs à pop corn entre les mains. Il se pencha vers moi, me volant un baiser avant de continuer sa petite affaire. « On devrait peut-être téléphoner à la police, non ? » Ce n’est pas que cette situation me déplaisait, mais…oui, je n’étais pas tout à fait à l’aise et puis, prévenir, c’était mieux que de se faire prendre en tentant de s’expliquer sur le fait qu’on aurait pu appeler, mais que nous ne l’avions pas fait, non ? Jake me tendit le téléphone et je composais le numéro avant d’entendre un message étrange, me demandant de composer le code pin pour débloquer le téléphone. Sans doute que le patron ne voulait pas que ses employés abusent des coups de téléphone. « Il faut un code… » Je repose l’appareil sur son socle, soupirant en tapotant mes cuisses nerveusement. « J’espère qu’on n’aura pas de problème… » La voix de Jake me fait sortir de mes pensées quelque peu grisâtres pour le coup. Il savait toujours trouver les mots, je m’en rendais bien compte dans cette situation. Et puis, il avait raison, on était coincé, on n’avait rien fait de mal, alors pourquoi se sentir coupable. Ok, je me sentais peut-être comme un rat pris dans une pièce sans issue, mais rien ne pouvait m’arriver de pire. Après quelques minutes, on récupéra notre pop corn et nous partîmes à l’exploration du cinéma, ouvrant chaque porte où le mot personnel ou interdit était indiqué. Je poussais une petite porte noire, avec un panneau blanc. Un escalier étroit montait vers l’étage et je m’engouffrais dedans, Jake à ma suite. Nous débouchâmes sur la salle de projection, grande et pleine de bobines et de gros projecteurs. Je ne m’étais jamais posé la question, de comme étaient projecteur les films au cinéma, et devant tout cela, ma curiosité s’anima soudainement. Parcourant avec mon doigt les bobines, je me mis à citer tout haut, le titre des films qui étaient sous mes yeux. « Autant en emporte le vent…Docteur Jivaho…Qu’est ce qu’ils sont vieux ces films…Ah…des plus récents…Superman…Avengers…Thor 2…Hunger Games… » Je me tournais vers Jake installé dans le canapé de la salle de projection. « Tu saurais faire marcher cette machine pour nous regarder un film ? Autant qu’à rester la nuit…faisons qu’elle soit agréable, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Dim 8 Déc - 20:38


MIA ♥ JAKE


« Tu aurais l’air malin, si tout était mis sous clé… » J’étirais un sourire en redressant la tête vers elle, un paquet de maïs dans les mains. Oui, cela aurait pu être fermé mais tout était ouvert. Je m’approchais d’elle, venant déposer mes lèvres contre les siennes. « On devrait peut-être téléphoner à la police, non ? » Ce n’était pas faux, je n’y avais même pas pensé, mais à vrai dire, je doutais qu’on soit pris pour des innocents en appelant les flics. Je pris le téléphone du cinéma pour le lui donner alors que je mettais en route la machine pour nous préparer des popcorns. « Il faut un code… J’espère qu’on n’aura pas de problème… » J’étirais une grimace, avant de dire d’une voix calme : « On dira la vérité et puis de toute façon, ce n’est pas comme si le personnel avait bien fait son travail. Ils auraient dû vérifier les toilettes avant de fermer. Je pense qu’ils étaient pressés donc, pas de panique Mia. » Elle semblait inquiète et cela me fit un point au cœur. J’étais confiant et je savais que je pourrais compter sur mes parents, mon casier était vierge. Je lui tendis son paquet, attrapant son menton d’une main pour déposer un tendre baiser. « Tout ira bien, okay ?! » Prenant sa main, on décida d’aller explorer les lieux puisque nous avions la nuit complète pour nous occuper jusqu’à l’ouverture. Chacun d’un côté de couloir, on ouvrait les portes même celle autorisée uniquement par le personnel. Je trouvais une salle de repos au second étage avec des divans, une machine à café et même une télévision. Elle m’appela lorsqu’elle ouvrit une porte avec un escalier et je suivais sa fine silhouette dans l’étroit couloir jusqu’à une salle de projection. Sa voix me parvint lorsqu’elle cita de nombreux films présents et j’étirais un sourire. « Autant en emporte le vent…Docteur Jivaho…Qu’est ce qu’ils sont vieux ces films…Ah…des plus récents…Superman…Avengers…Thor 2…Hunger Games… » Je tournais la tête vers elle lorsqu’elle s’adressa à moi, alors que j’avais pris place dans un canapé. « Tu saurais faire marcher cette machine pour nous regarder un film ? Autant qu’à rester la nuit…faisons qu’elle soit agréable, non ? » « Hmh, je peux essayer ! » Je me levais, m’approchant d’elle de toute ma stature. La bloquant contre les étagères, je vins embrasser ses lèvres pulpeuses pour un tendre baiser passionné, mes mains sur ses hanches que je caressais. « Quel genre de film tu souhaites ? » Elle me tendit une bobine et je déposais un baiser papillon avant d’aller jusqu’à l’engin pour nous lancer un film. Mia prit une clé pour ouvrir la porte qui donnait sur la salle de cinéma déserte. C’était étrange de voir autant de sièges disponibles. J’observais pendant un moment l’engin et lorsque je crus comprendre comment il fonctionnait, j’allumais en installant la bobine et je fus bien heureux de voir la lumière se projeter sur le grand écran. Je réglais le son et j’allais rejoindre Mia entre les sièges, déjà à son aise. Je retirais mes chaussures pour étendre mes longues jambes sur les sièges du devant, étirant le bras pour l’avoir contre moi et après un tendre baiser sur le sommet de son crâne, on se concentra sur le film en cours. Je l’avais déjà vu une fois, film romantique et intense dans les émotions. Nous avions les mêmes goûts, mais ça, je le savais déjà. Le film dure une bonne heure avant qu’une scène me fasse monter le rouge aux joues. Une scène d’amour, intense. Mon ventre se contracta alors que ma main resserra légèrement le tissu sur ses épaules. Elle tourna son visage vers moi et je croisais ses prunelles sombres, étirant un sourire avant de l’embrasser avec force. La fin du film ? On ne la vit pas tant nos lèvres ne purent se détacher. Sans trop savoir comment, on se retrouva dans la salle de repos, mon corps au dessus du sien sur le grand divan. Mes yeux clairs observèrent les siens, tentant de lire ce qu’elle pouvait bien exprimer dans cette immense marre chocolat. « Mia… » Son nez frôla le mien avec délicatesse alors que je tremblais presque au-dessus d’elle, de désir et de peur. « Est-ce que… tu… toi ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Lun 16 Déc - 21:34


Jake ♥ Mia


« Hmh, je peux essayer ! » Il vient vers moi d’une démarche sensuelle et je sens mon ventre se contracter à cette simple et fugace vision. Il me plaque contre les étagères remplies de bobines et mon pouls se met à battre de plus en plus vite, de plus en plus cette douleur dans mon ventre que je ne contrôle pas. Depuis des semaines, je ressens cette constante tension en moi, tout vient de lui, de mon envie de l’aimer toujours plus, toujours plus fort. « Quel genre de film tu souhaites ? » Je lui tends le premier film qui me tombe sous la main, en espérant que ce ne soit pas un film d’horreur, je hais ce genre de cinéma. J’abandonne Jake à sa tâche, alors que je descends vers la salle pour l’ouvrir et trouver des bonnes places pour ses grandes jambes. Au final, rester enfermés dans un cinéma, n’était pas si désagréable, on pouvait parler pendant le film, on pouvait profiter sans personne qui tousse, parle ou autre. Et puis, j’étais avec mon homme et tout allait pour le moment, mon appréhension du début disparaissait progressivement pour laisser la place à une certaine sérénité. Le choix du film avait été tout simplement parfait, un film comme je les aimais à croire que ce soir, le destin voulait que tout soit adapté et sans fausse note. Alors que la chaleur monte entre nous à cause de la scène d’amour qui se déroule sous nos yeux, je sens la main de Jake contre mon épaule, soucieuse de voir si tout allait bien, je tournais mon visage opalin vers lui. J’ai à peine le temps de réagir que sa bouche est déjà contre la mienne, jouant comme deux gamines espiègles, nos langues se mêlent, se cherchent et explorent la bouche de l’autre, prémisse à un acte que nous n’avions pas encore découvert. Je ne vis pas le reste du film, trop occupée par le jeu qui se mettait en place entre lui et moi. Je redescends sur terre lorsque je sens la surface de velours et tendre dans mon dos. Nous nous trouvons dans la salle et je suis sous lui, sur ce grand canapé. Mon cœur bât à cent à l’heure et je sens que quelque chose va changer entre lui et moi, la chose que j’attendais, mais maintenant…j’ai peur. « Mia… » la prononciation de mon prénom me sort de mon état de pensées intenses pour rencontrer son visage près du mieux, je le sens fragile et faible, tout comme je le suis, seulement, j’ai le sentiment que ce n’est pas moi qui prends les décisions et que la tâche semble plus aisée que la sienne. J’ai le cœur au bord des lèvres lorsqu’il remue les lèvres encore une fois. « Est-ce que… tu… toi ? » Pas besoin d’être Einstein pour comprendre ce qu’il voulait me dire. Je souris tendrement, caressant sa joue rougie avec la plus grande douceur qui m’ait été donnée. « Non…jamais… » L’expression de son visage change, entre le soulagement et la crainte de se tromper. Je l’aime de trop pour le laisser dans cet état et je coupe court au silence et à la distance entre nous, l’attirant à ma bouche pulpeuse pour l’empêcher de penser trop. « Ne réfléchis pas…laisse-toi aller avec moi… » Ce n’était pas mes mots, mais ceux que m’avait conseillés Lou’ pour ma première fois et je comptais bien les mettre en pratique avant de panique. L’avantage, c’était qu’avec Jake, nul besoin d’être paniquée, il suffisait que je croise ses iris pour me sentir formidablement bien. Je laisse mon envie et mon instinct guider mes gestes, qui ne sont que douceur et volupté. Glissant le long de son tronc, j’insinue mes paumes sur sa chair qui frissonne à ce contact sensuel. Je sens sa respiration saccadée dans mon cou, je respire par lui et en même temps que lui, le noyau dans mon ventre se fait de plus en plus fort et de plus en plus douloureux. Ses doigts effleurent mon ventre qui se contracte, puis remontent vers ma poitrine que je redresse vers lui, comme une autorisation à ce jeu qui devenait de plus en plus fort entre nous. Sa tête se pose à la naissance de ma poitrine et je soupire, laissant même un gémissement minuscule sortir de ma bouche. Mes doigts se resserrent sur sa peau signe de mon excitation et mon envie grandissante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Mar 17 Déc - 19:23


MIA ♥ JAKE


« Non…jamais… » Mes prunelles claires observèrent les siennes, de la droite à la gauche rapidement. D’une certaine façon, j’étais bien heureux d’être le premier, d’avoir l’honneur d’enlever la pureté de son corps mais à la fois, je craignais de mal faire. Parce que j’étais aussi démuni qu’elle en expérience. Sa main glissa dans ma nuque, créant un frisson agréable sur mon échine. « Ne réfléchis pas…laisse-toi aller avec moi… » Facile à dire, mais plus difficile à gérer de mon côté. J’étais dans un état de stress visible. J’avais si peur de ne pas être à la hauteur et même si elle n’avait aucune comparaison à faire, je souhaitais que notre première fois soit parfaite. Elle débuta en caressant ma chaire chaude sous mon tee-shirt, faisant contracter mon ventre de ce fait. Ma respiration s’affola, par tant de proximité et d’appréhension. Je réfléchissais trop. J’entendais déjà le rire moqueur de Trey parce que je m’étais conduit en parfait puceau qui ne savait pas s’y prendre. Respirant une longue bouffée d’air pour me donner du courage, afin d’oser également un rapprochement de mes mains sur son corps souple. Mes mains remontèrent jusqu’à sa poitrine qui remplissait mes mains. Mes joues rougirent, mais pourtant, je ne reculais pas et continuer à la toucher du bout des doigts dans un effleurement léger et provocateur. Mon visage quitta le sien pour descendre jusqu’à la naissance de sa poitrine, déposant mes lèvres délicatement pour découvrir le goût de sa peau. Elle frissonna, je le ressentis sur la pointe de ma langue et cela me donna plus d’assurance. Une respiration prononcée et un bruit de bouche m’indiquèrent que j’étais sur la bonne voix et je tirais légèrement sur sa robe afin de lui retirer. Mon regard brillant observa le tableau qui s’offrait à moi, poitrine pleine maintenue avec élégance et charme dans un sous-vêtement en dentelle. Presque fiévreusement, je baissais la dentelle pour libérer ce morceau de chair sensible afin de le découvrir avec ma bouche. Timidement au départ, je retraçais le mont de son sein puis plus fougueusement, j’allais enfermer sa poitrine durcie entre mes lèvres. Ma langue effectua une ronde en rappel à la forme de son mamelon tandis que malicieusement, ma main libre se frottait de bas en haut sur l’autre sein encore enfermé dans sa prison de dentelle. Je ne saurais dire d’où me venaient les gestes que j’effectuais, mais c’était instinctif. Occupé sur sa poitrine, ma main droite qui palpait la chair de ses hanches avec frustration glissa sur son ventre délicat et contracté par le mouvement incessant de ma bouche, pour terminer jusqu’à ses cuisses. Le bout de ma main pénétra dans la zone inconnue, découvrant la texture de sa culotte avec curiosité, procurant de nouvelles sensations pour accompagner ces préliminaires de découvertes. Même si j’avais toujours fait semblant d’être sourd et gêné lorsque Trey me parlait de sexe, j’avais bien enregistré chaque conseil et parole qu’il avait prononcé. Mes dents happèrent la pointe rosée de son sein pour confirmer mon état empressé. Mon jean était bien étroit et je me frottais contre sa cuisse avec fermeté.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Mar 17 Déc - 20:48


Jake ♥ Mia


Je ressens son souffle tiède à travers la fin tissue, presque inexistant, de mon sous-vêtement. Je réagissais à la douleur et aux contractions de mon ventre. C’était presque douloureux au fond de moi, tellement sa bouche me rendait fiévreuse. Sensation de velours humide sur mon sein, sa langue et sa bouche jouent avec moi, sans que je ne puisse répondre, mais égoïstement, je laisse mon instinct prendre le dessus sur ma tête, fermant la barrière entre les deux de manière hermétique pour que rien ne vienne interrompre notre moment. Mes paumes se contractent en réponse à ses gestes, tantôt sur ses avant-bras, tantôt le long de son dos large. J’ai soif de sa bouche qui ne m’est pas accessible à mon grand désespoir. Je ne me rends pas compte du geste qu’il fait, jusqu’à ce que ma chair me fasse ressentir comme un courant électrique dans toute ma colonne, sa main est placée ma zone érogène la plus connue, ma réponse ne se fait pas attendre et je me cambre avec force, allant à la rencontre de son entrejambe qui semble dans le même état que je peux l’être, à ma façon. J’ai le feu en moi, mon cerveau ne pense qu’à une chose lui en moi. J’agrippe avec fermeté le carré de son visage pour aller chercher ses lèvres qui me manquent. Je suis assoiffée de lui, il me rend folle. Ses doits très au sud de mon bassin se font de plus en plus forts sur le bouton de chair propice à la jouissance. Je vibre littéralement dans sa bouche à chaque passage de sa main. Ses yeux doivent être le reflet des miens, brillants. Le tissue de ma culotte se soulève, laissant ses doigts s’aventurer sur ma fine toison brune avant de trouver le point culminant de mon intimité. Je suis prête, je le sens à l’humidité de mon vêtement et plus encore à la sensation que je ressens lorsqu’il s’impose en moi timidement. La bouche entre ouverte, je suis aux abois, je suis à sa merci et je désire une chose que seul lui peut me donner, une délivrance quelconque. « S’il te plait…c’est de la torture… » Murmurais-je contre sa bouche, nos souffles se mêlant sans honte. Le duvet de ma nuque se redresse, lorsqu’il passe sa main sous ma jupe pour la faire remonter à mes hanches et m’aider à l’ôter complètement. Il reste un moment au-dessus de moi, regardant mon corps, sa bouche pulpeuse vient embraser une nouvelle partie de mon corps qui n’attendait que ça. Mon ventre se contracte, il contourne mon nombril avant de jouer avec lui, tout en retirant ma culotte de sa main libre. « Jake…jake…Je veux t’embrasser… » Je me redresse un peu pour rencontrer plus vite ses lèvres, glissant mes mains dans sa chevelure mi-longue et ne quittant plus son visage. Je soupire à travers lui, je laisse ma langue danser un ballet, je sens sa fermeté contre ma cuisse, ce qui fait augmenter ma chaleur corporelle toujours plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Mar 17 Déc - 21:06


MIA ♥ JAKE


« S’il te plait…c’est de la torture… » Un sourire esquissa mes lèvres, en réponse a cette demande muette. Cependant, j’avais encore les conseils de mon frère en tête et je devais la rendre prête pour qu’elle souffre le moins possible au moment où la partie ferme de mon anatomie rencontrera l’humide chaleur de son entrejambe. Je l’aidais à retirer sa robe complètement afin de pouvoir visionner son corps en entier. Mon visage fit une halte sur son ventre, lieu de convoitise que j’embrassais avec délice, mes mains glissant le long de ses jambes en emportant le dernier rempart à sa nudité. « Jake…jake…Je veux t’embrasser… » Elle vint chercher mon visage et je répondis avec la même fougue qu’elle à son baiser, mes doigts humides emmêlant sa longue chevelure brune que j’avais soigneusement libérée de l’étreinte de l’élastique. Nos bouches se dévorèrent avec passion, ma propre chaleur et excitation coulant en moi comme un volcan en éruption. Mon tee-shirt disparait, emportant par ses mains impatientes et je déboutonnais mon jean, l’enlevant avec quelques battements de jambes. En boxer contre elle, je frottais la bosse ferme de mon entrejambe contre elle, frissonnant et vibrant avec elle, en parfaite symbiose. Mon corps et mon cœur réclamaient plus, une union. Une communion de nos âmes, l’harmonie suprême. Mes mains glissèrent sous sa tête pour la redresser légèrement afin de pouvoir emprisonner ses lèvres pulpeuses, encore plus gonflées par nos baisers fiévreux. Ondulant sur elle, nous chauffions encore nos anatomies vierges de tout échange intime avant l’union. Ses doigts glissèrent le long de ma taille, dans le bas de mon dos. Mon boxer glissa, m’offrant également à la nudité pour rencontrer l’humidité de ses cuisses. Un soupir rauque m’échappa lorsque je sentis la chaleur de son sexe frotter ma virilité. M’écartant légèrement de son visage, je captais son regard et étirait un sourire face à sa frustration de ne pas recevoir le baiser qu’elle venait de quémander d’un mouvement de tête. « Je t’aime Mia. » Ses prunelles brillèrent avec plus d’intensité tandis que je déposais un baiser presque chaste sur ses lèvres, belle contradiction face à nos nudités et ce que nous nous apprêtions à faire. Ses mains allaient et venaient dans mon dos. Je retournais embrasser son corps, de son ventre jusqu’à sa poitrine durcie pendant encore quelques minutes et lorsqu’elle me remonta à son visage, je compris qu’elle était prête. Maladroitement, je me plaçais entre ses jambes. Ma main guida ma virilité entre ses lèvres chaudes pour forcer la barrière de son mont de vénus. Je n’avais même pas pensé à mettre une protection, j’étais vierge et elle aussi, donc nous ne risquions pas de nous transmettre une maladie. Mais le risque bébé était possible. Seulement, je n’y songeais même pas. Ne quittant pas ses prunelles, je me fis un passage dans le volcan dévastateur de son intimité étroite, vibrant complètement de cette sensation nouvelle. « Je te… fais mal ? » Mes sourcils se froncèrent, m’arrêtant dans mon ascension en elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Mer 8 Jan - 9:16


Jake ♥ Mia


« Je t’aime Mia. » Ces mots là, il ne me les avait jamais dit, je l'avais senti par bien des choses, mais l'entendre de sa bouche, me fit remonter mon estomac dans ma gorge. Il scelle les mots par un baiser tendre et je suis bien, prête à tout pour lui et avec lui. Nos corps se chauffent, se cherchent, se frottent intensément jusqu'à atteindre un degrés qui nécessite plus que de simples effleurements de peau et de main. Je le fais remonter vers mon visage, voulant le regarder dans les yeux avant qu'il ne vienne en moi. Mes cuisses s'écartèrent naturellement pour le laisser venir plus près, sentant sa main entre nous avant de ressentir une nouvelle vibration lorsqu'il s'insinue entre mes reins. C'est étrange et bon à la fois, ça ne fait pas mal, juste une petite brûlure légère qui ne me provoque aucune grimace. « Je te… fais mal ? » Ma main vient prendre la sienne, embrassant sa paume moite du à la tension d'une première union. "Non, je n'ai pas mal...Je me sens...bien...plus que bien" Il semble rassurer et retrouve le chemin de ma bouche qui ne demandait que cela, débutant en moi une danse lascive et régulière. Je soupire, emporter par la chaleur de mon corps, et les sensations nouvelles et sans mot qu'il me fait ressentir. J'ai chaud, je me sens différente et à la fois en osmose avec ce qui m'entoure. Mes mains vont et viennent sur son dos large que je martyrise par endroit devant laisser une trace de leur passage. Il n'y a plus rien qui existe en dehors de lui à présent, la tension de mon ventre semble monter encore, si bien que je perds pieds et raisonnement, je me sens femme entre ses bras, je me sens à ma place. Jake s'arrête, fermant les yeux et je m'inquiète. "Ca ne va pas ?" J'ai le souffle court et je le sens qui tremble au dessus de moi, nos deux corps en nage. "Jake...regarde moi..." Il rouvre les yeux, je lis une chose magnifique dans son regard clair, un amour inconditionnel et partagé. "Je t'aime..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
T-J VanHooten


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 189
Points : 934
Crédits : junkiie (avatar)

Jobs : technicien analyste et agent de liaison au FBI.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: célibataire éternel depuis que j'me suis fait trompé la veille de mon mariage.
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Mer 8 Jan - 9:32


MIA ♥ JAKE


"Non, je n'ai pas mal...Je me sens...bien...plus que bien" Un sourire étira mes lèvres. Elle me rassurait car j’avais crainte de lui faire mal. Je vins récolter ses premiers soupirs par des baisers passionnés, terminant mon ascension en elle. Une explosion se fit dans ma tête, si bien que j’en eus presque le souffle coupé. Tant de ressentis pour une simple chose. Mon bassin entama un rythme léger d’allers et venues en elle, provoquant une éruption de mon ventre et des frissons sur mon épiderme moite. J’avais l’impression de manquer d’oxygène et elle seule pouvait me rendre le souffle. La tension monta si rapidement que je dus m’arrêter, prit de frissons et de sueurs, les paupières closes. "Ca ne va pas ?... Jake... regarde-moi..." Mes paupières papillonnèrent pour croiser son regard sombre et brillant. Je me sentais… si différent à présent. Fou d’amour pour elle, j’étais prêt à tout pour qu’elle reste dans mon cœur jusqu’à ce que le temps l’emporte sur ma vie. Elle m’était précieuse, elle était mienne à présent. Mon sourire disparu lorsque je vins l’embrasser après son je t’aime intense et significatif. Les bras de chaque côté de son visage, je me cambrais pour reprendre une danse lascive entre nous, augmentant la pression de mon muscle cardiaque et contractant tous mes membres par la force du plaisir que je ressentais. C’était comme une vague qui me glissait dessus, que je me noyais dans Mia sans chercher à me sauver. Pliant les bras pour être sur les coudes, je caressais son front pour replacer ses mèches, touchant du bout des doigts les petits cheveux des racines avant de lui embrasser le visage avec douceur, contrastant de ma danse endiablée entre ses reins. Elle soupirait, elle gémissait en harmonie avec mes grognements. La chaleur devint incandescente et je sentis la brûlure de mon ventre descendre jusqu’à mon entrejambe pour exploser de jouissance entre ses reins. La tête redressée vers le mur, les paupières closes et la bouche fermée, je grognais de plaisir au-dessus d’elle, mon corps secoué de spasmes. Je relâchais mon corps, tombant sur Mia avec le visage dans sa nuque pour embrasser sa chair encore chaude et pleine de frissons. Ses mains continuaient de caresser mon dos alors que je tentais de reprendre mes esprits pour calmer mes tremblements et mon manque de souffle. Me hissant sur les coudes, je plaçais mon visage en face du sien, un sourire que je ne pouvais retenir après ce coït brutal et saisissant. « Est-ce que… tu as aimé ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 30/09/2013
Messages : 432
Points : 1535
Crédits : voir avatar

Jobs : Sans emploi

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA Dim 12 Jan - 19:02


Jake ♥ Mia


Entre les bras de Jake, je devenais une femme amoureuse et profondément dépendante de lui, chose que j’étais déjà bien avant de franchir l’état capitale dans notre relation. Je m’étais déjà imaginée avec lui, mais j’étais loin de me rendre compte des sensations que cela pouvait me procurer et du bien-être que je ressentais contre lui. C’était comme si nous étions en communion parfaite, en osmose, plus amoureuse que jamais de cet homme qui me rendait complètement folle. Plongée dans ses prunelles claires, je ne regardais que lui, ne noyant entre le désir qu’il me donnait et l’amour que nous partagions dans cette première union. Je me sentais bien, ses mouvements me faisaient frémir, mon corps semblait monter en chaleur, le feu dans mon ventre et la petite douleur devenait un volcan bouillonnant. La salle se remplit de nos soupirs, je répondais à son corps, le sentant cogner contre mon bassin, tantôt doucement, tantôt plus fortement. Je ressentais un plaisir intense, mais pas une explosion totale et lorsque je le sentis se contracter au-dessus de moi et dans mon corps, je compris que lui venait d’atteindre sa propre jouissance. J’avais aimé lui offrir cela, sans égoïsme, sans arrière-pensée, juste le plaisir de donner et de recevoir. J’entourais ses épaules larges lorsqu’il retomba sur moi, embrassant son front, mes mains dans ses cheveux, les caressant encore et encore, comme si je le réconfortais. Il sourit et je lui rendis son jumeau, attendant qu’il me parle ou qu’il vienne recueillir un nouveau baiser dont j’étais ivre. Pour toute réponse, je passais ma paume sur sa joue brulante et rosée avant de me redresser pour aller chercher ses lèvres encore rouges de notre union. Cette réponse lui suffit et après un petit moment, il quitta mon corps pour se relever, me laissant sur le canapé, je me sentais comblée et une chose en moi avait changé. Je ne retenais pas un rire nerveux, touchant mon ventre avec amusement. Il se retourna me demandant ce que j’avais et je lui avouais. « Je ne me suis jamais sentie aussi vivante et bien que maintenant… » Il revint vers moi, se penchant pour m’embrasser, je m’accrochais à sa nuque ne voulant pas qu’il me quitte aussi rapidement. « Si on se fait arrêter, au moins, on n’a pas tout perdu… » Nous passâmes la nuit dans la salle, entre câlins et approfondissement de notre éducation en matière de sexualité. Puis, avant huit heures, on se servit un petit déjeuner avec ce qu’il y avait et lorsqu’une personne entra dans le cinéma, on retourna dans les toilettes pour se cacher, attendant de pouvoir sortir.
Revenir en haut Aller en bas
My name is,
Contenu sponsorisé



◈ ◈

Message Sujet: Re: {HOT} the only one ft. MIA

Revenir en haut Aller en bas
 

{HOT} the only one ft. MIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Great Academy :: ca va swinguer bébé :: La benne aux souvenirs :: Anciens RP-