Partagez | .
 

 Un nouveau départ ft. SAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
My name is,
Sam J. Kane


Inscris le : 16/01/2014
Messages : 52
Points : 403
Jobs : Psychiatre stagiaire

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: En couple
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Jeu 23 Jan - 22:31



Mes copines étaient en train de parler de moi, je le sentais et lorsqu’il se leva, je le suivis des yeux, que faisait-il. Il tendit sa main vers moi et j’ouvris la bouche, j’allais refuser, mais mes amies me firent un geste de main et j’acceptais. « Tu es très belle comme ça… » Wow, ça, je n’aimais pas trop. Enfin, si j’aimais, mais vu les relations que j’avais avec lui, ce genre de compliment, il ne fallait pas. « Je te retourne le compliment » La première règle en matière de psychologie, ne jamais s’attacher à un patient, être toujours neutre. Mais il fallait l’admettre dès que j’avais écouté ses enregistrements et lu son dossier, il m’avait intriguée, d'abord en sujet d’étude et maintenant en tant que personne, parce qu’il y avait tellement à dire sur lui. Je rougis, évitant son regard un moment avant de revenir sur lui. Il se déhancha et je suivis, il dansait bien, mais j’étais gênée de ma tenue peu propice à ce genre de musique. Son regard était perçant et j’avais du mal à le soutenir, on aurait dit qu’il me draguait. « Est-ce que t’as quelqu’un dans ta vie ? J’serais surpris que d’apprendre qu’une fille comme toi, ne possède pas un garçon dans sa vie ou dans son cœur. » J’hochais de la tête, fatalité. « Et pourtant, je suis célibataire et heureuse de l’être, sans doute que je fais peur aux hommes parce qu’ils auraient peur que je devine tout d’eux rien qu’en les regardant » il sembla affirmer et je souris. « Tu vois, tu le penses aussi. En réalité, je n’ai pas le temps de vivre avec un homme. Et puis, j’aime ma vie comme ça. Les rencontres inattendues et je ne veux pas me détourner de mon chemin, je veux absolument obtenir mon diplôme et…enfin, tu sais… » Il sourit et je sentis mon cœur se mettre à battre plus vite. « Si on sait que je t’ai vu en dehors, je serais virée, tu le sais ça…je ne peux pas fréquenter les patients en dehors…je suis folle de faire ça… »


La réalité a, sur le rêve, l'avantage d'exister
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
A. Colin O'Toole


Inscris le : 08/01/2014
Messages : 60
Points : 467
Crédits : pepe. (avatar) tumblr (gif)

Jobs : Chef de Chantier et amateur de petites magouilles.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Jeu 23 Jan - 22:44



« Et pourtant, je suis célibataire et heureuse de l’être, sans doute que je fais peur aux hommes parce qu’ils auraient peur que je devine tout d’eux rien qu’en les regardant » Ce n’était pas faux. Une psychologue était capable de comprendre toutes les expressions sans compter que si elle tombait sur un mec avec des difficultés, saura-t-elle différencier sa vie de couple et les problèmes ? C’était quelque chose qui m’intriguais. « Tu vois, tu le penses aussi. En réalité, je n’ai pas le temps de vivre avec un homme. Et puis, j’aime ma vie comme ça. Les rencontres inattendues et je ne veux pas me détourner de mon chemin, je veux absolument obtenir mon diplôme et…enfin, tu sais… » J’eus un sourire. Elle avait bien raison et puis, elle était encore jeune. Elle avait le temps de se trouver un homme et d’avoir sa petite famille. Bien évidemment, les hommes n’allaient pas gâcher son avenir si elle était ferme, on était pas tous des fous furieux à empêcher une fille d’étudier. Je préférais avoir une fille autonome qu’un poids à entretenir, même si j’avais une tendance aux filles fragiles pour me sentir utile et capable de la protéger. « Si on sait que je t’ai vu en dehors, je serais virée, tu le sais ça…je ne peux pas fréquenter les patients en dehors…je suis folle de faire ça… » J’eus une grimace. Qui pourrait savoir, outre la secrétaire, que nous nous étions fréquenté à une soirée. J’étirais un sourire, fermant les yeux à demi dans une expression confiance. « Qui pourrait l’dire à part vos amies et elles savent pas. J’le dirais à personne et vous non plus, alors pas d’panique à avoir. Et puis, c’n’est pas comme si j’te draguais et qu’après cette soirée, on la terminait dans un lit. Là, ce serait encore plus délicat comme situation. Pas que ça m’dérangerait mais j’suis pas un homme facile et encore moins à coucher avec toutes les filles que j’croise. Si c’est c’que tes copines espèrent avec leur regard de biche, tu peux d’ja les prévenir qu’elles ne m’intéressent pas. » Je lui fis un clin d’œil, l’éloignant de moi d’une poussée de ma main avant de la faire revenir en tournant, mon dos contre le sien, mes mains sur ses hanches pour un mouvement de bassin purement sensuel. Mais à aucun moment, je n’eus un baiser déplacé ou une parole. Je respectais la jeune femme, même si je la désirais. Il fallait être fou pour ne pas avoir envie de la cajoler avec tendresse. La musique changea, quelque chose de plus rythmée mais surtout plus techno. On s’éloigna et je la ramenais à sa table avec un sourire, portant mon verre à ma bouche avant de grogner en voyant un connard au bar. Je posais mon verre un peu brutalement et je m’éloignais sans un mot, les laissant entre elles pour aller discuter avec ce connard qui osait revenir dans un bar. Je lui tapais l’épaule et lorsqu’il se retourna, je lui envoyais un poing dans la mâchoire, le tirant par l’oreille pour le foutre à la porte. Le patron du bar était un ami et il n’allait rien me dire. Je faisais ma loi comme je l’entendais avec les petites merdes. « Si tu ramènes ta sale gueule dans le coin, je te jure que je te défonce ta tronche de connard, c’est clair ?! » Il partit rapidement sans un mot de plus et je retournais à l’intérieur, observée par Sam, je le sentais. Je revins près d’elle et ses amies semblaient avoir reçu le message. Je portais mon verre aux lèvres, le terminant d’une traite.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Sam J. Kane


Inscris le : 16/01/2014
Messages : 52
Points : 403
Jobs : Psychiatre stagiaire

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: En couple
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 11:52



« Qui pourrait l’dire à part vos amies et elles savent pas. J’le dirais à personne et vous non plus, alors pas d’panique à avoir. Et puis, c’n’est pas comme si j’te draguais et qu’après cette soirée, on la terminait dans un lit. Là, ce serait encore plus délicat comme situation. Pas que ça m’dérangerait mais j’suis pas un homme facile et encore moins à coucher avec toutes les filles que j’croise. Si c’est c’que tes copines espèrent avec leur regard de biche, tu peux d’ja les prévenir qu’elles ne m’intéressent pas. » Quoi ? Coucher avec lui, fallait pas rêver, j’étais là pour faire la fête et je ne comptais surtout pas coucher avec un patient surtout sachant qu’il était colérique et bien plus encore. Mais il fallait l’avouer, il avait quelque chose qui me poussait à devenir curieuse. Il était à la fois imprévisible et charismatique. Il me fit tourner et je me retrouvais le dos collé à son torse, alors qu’il se baissait dans un mouvement plus que sensuel, mais dû à la musique qui nous faisait nous déhancher. Tournant mon visage pour le voir, il me sourit avant de revenir en face à face. Malheureusement ou heureusement, la musique changea et nous retournions à la notre table. J’avais les joues rouges et les cheveux un brin n’importe comment. Ce soir, je n’étais pas tout à fait moi. Ma tenue et beaucoup d’autres choses étaient arrangées par mes amies. Je le vis nous quitter et je fronçais les sourcils, inquiète qu’il ne fasse une connerie et….c’est ce qu’il se passa, il frappa un type et je grimaçais, regardant mes copines. Leur expliquant vaguement que Colin était…un brin impulsif et surtout qu’elles ne tentent rien avec lui. « Ah oui, il te plait, chasse garder, on a compris » Je me penchais vers elles. « Mais non, ce n’est pas ça… » « Laisse on a compris…t’inquiète » Je soupirais le voyant revenir vers nous. J’étais curieuse de savoir ce qu’il s’était passé avec ce type. Il vida son verre d’une traite et je demandais aux filles d’aller voir si on pouvait avoir un truc à manger. Elles comprirent et s’éclipsèrent de la table, toutes les deux. Je me tournais vers Colin. « C’est plus fort que toi, hein ? La violence plutôt que parler ? Ce n’est pas ainsi que tu régleras tous tes problèmes, Colin » Il me regarda l’air haineux et je baissais le regard. « Pardon…Je ne suis pas ta thérapeute ce soir… » Je me mordillais la lèvre inférieure tout en regardant tout sauf lui, qui me rendait mal à l’aise avec ses yeux froncés. « Tu sais bien danser » finis je par lancer et me retournant finalement vers lui. « Tu as appris où ? Et…Je te rassure, mes amies ne tenteront rien envers toi, elle pense que tu es chasse gardée. C’est assez amusant lorsqu’on y pense. Ce n’est pas ça…si elles savaient… » Je souris avant de prendre mon verre et de le porter à ma bouche doucement. Laissant le liquide remuer en le reposant un peu trop vite. Je toussais dans ma main, bordel, j’avais avalé de travers. Bravo. Il me tapa un peu le dos et je me remis. « Merci… »


La réalité a, sur le rêve, l'avantage d'exister
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
A. Colin O'Toole


Inscris le : 08/01/2014
Messages : 60
Points : 467
Crédits : pepe. (avatar) tumblr (gif)

Jobs : Chef de Chantier et amateur de petites magouilles.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 12:47



« C’est plus fort que toi, hein ? La violence plutôt que parler ? Ce n’est pas ainsi que tu régleras tous tes problèmes, Colin » Je lui lançais un regard sombre. Quoi ?! Je faisais bien ce que je voulais en dehors de l’heure de rendez-vous avec elle, ici elle n’était pas ma psy donc elle n’avait rien à dire. « Pardon…Je ne suis pas ta thérapeute ce soir… » Bien, voilà qu’elle s’en rendait compte. Je l’observais, les bras croisés alors qu’elle semblait observer partout sauf moi. « Tu sais bien danser » J’eus un sourire. « Tu as appris où ? Et…Je te rassure, mes amies ne tenteront rien envers toi, elle pense que tu es chasse gardée. C’est assez amusant lorsqu’on y pense. Ce n’est pas ça…si elles savaient… » J’allais lui répondre mais elle sembla avaler de travers et je tapais doucement dans son dos pour l’aider, elle me remercia et je levais un doigt de ma main posée sur ma cuisse. « Elles peuvent tenter, mais je ne voudrais pas que la soirée soit gâchée parce que je leur aurais dit qu’elles ne sont pas à mon goût. » Je levais un sourcil, levant une main en direction du bar et quelques secondes après, on m’apporta une bière. « J’ai appris sur le tas, j’ai fréquenté pas mal de bar pendant un certain temps, dansé avec pas mal de filles. » Elle eut un sourire et je passais une main dans mes cheveux plaqués en arrière. « Ouais… Je suis une chasse gardée alors ? » Elle sembla gênée et je ne pus retenir un rire. « Détends-toi Sam. Je ne vais pas te sauter dessus, comme je t’ai dis. Tu es belle mais je ne suis pas un mec comme ça. J’préfère cogner que d’me foutre en couple, c’est con mais bon… » Je levais les épaules, buvant une gorgée de ma bière. « Pourtant, j’adorerais avoir un môme à moi et… lui offrir une vie de rêve. » Elle se pencha légèrement en avant pour mieux entendre certainement. « Tu risques pas de me voir t’embrasser ou de te draguer. Par contre, j’te protégerais si jamais y’a un salopard qui s’approche de toi et que j’sens que tu veux pas. Alors, laisse-toi aller. » Je lui fis un clin d’œil, montrant un mec plus loin du doigt. « Lui là-bas, il est mignon non ? C’est quoi ton style ?! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Sam J. Kane


Inscris le : 16/01/2014
Messages : 52
Points : 403
Jobs : Psychiatre stagiaire

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: En couple
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 13:05



« J’ai appris sur le tas, j’ai fréquenté pas mal de bar pendant un certain temps, dansé avec pas mal de filles. » Mon sourcil droit eut une réaction en se relevant, amusé par ce qu’il venait de dire. Sérieux, lui avait eu plein de filles. Quel vantard. « Ouais… Je suis une chasse gardée alors ? » Roulant des yeux, je soupirais un peu mal à l’aise qu’il joue sur ça lui aussi. « Détends-toi Sam. Je ne vais pas te sauter dessus, comme je t’ai dis. Tu es belle mais je ne suis pas un mec comme ça. J’préfère cogner que d’me foutre en couple, c’est con mais bon… » Perplexe, oui, et cela se lisaient clairement sur mon visage. Je glissais rapidement et tout bas. « Je ne veux pas me mettre en couple… » Il sembla ne pas avoir entendu, mais je me méfiais de ses capacités. « Pourtant, j’adorerais avoir un môme à moi et… lui offrir une vie de rêve. » La musique était plus forte et je dus m’approcher pour entendre les mots qu’il disait et tout ce que j’entendis, fus môme et vie de rêve. « Tu ne risques pas de me voir t’embrasser ou de te draguer. Par contre, j’te protégerais si jamais y’a un salopard qui s’approche de toi et que j’sens que tu veux pas. Alors, laisse-toi aller. » M’embrasser ou me draguer, pourquoi, je penserais ça, il se croyait irrésistible, je n’aurais pas cru pourtant lors de nos deux séances. Je regardais vers l’homme qui me pointait et je fis non de la main.
« Non, pas lui. Je le connais. Et je ne veux pas trouver un mec. Pas la peine de tenter de chercher » Il sembla plus curieux et je souris, finissant mon verre. « Tu le sais, je ne veux pas d’une relation ou d’un homme tant que je n’ai pas fini ma thèse et puis je suis bien toute seule pour l’instant. Et, je veux mettre une chose au clair, je ne te draguerais pas non plus. Et je n’attends pas que tu le fasses parce que…je te fais confiance » il s’installa plus à aise, les bras sur le dossier et la cheville posée sur son genou. Il me posa des questions et je soupirais, me plaçais près de lui, mon coude sur le dossier et une jambe sous les fesses. Pas super confortable en robe de soirée, mais je m’en foutais pour une fois. « Ne commence pas avec les questions trop perso, parce qu’après, je ne pourrais plus être objective avec toi professionnellement. Et…en plus, ça ne te regarde pas du tout » J’en avais marre que mes cheveux viennent sur mon visage, je fouillais dans mon sac, mais je n’avais pas d’élastique. Je chopais mon stylo et j’enroulais mes cheveux, plaçant le style dedans comme un pic. « Voilà…Mieux non ? Et toi, tu es différent du jeudi, pourquoi ? Tu te fais un point d’honneur en venant au cabinet de ressembler à un ancien tôlard ? »


La réalité a, sur le rêve, l'avantage d'exister
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
A. Colin O'Toole


Inscris le : 08/01/2014
Messages : 60
Points : 467
Crédits : pepe. (avatar) tumblr (gif)

Jobs : Chef de Chantier et amateur de petites magouilles.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 13:22



« Non, pas lui. Je le connais. Et je ne veux pas trouver un mec. Pas la peine de tenter de chercher […] Tu le sais, je ne veux pas d’une relation ou d’un homme tant que je n’ai pas fini ma thèse et puis je suis bien toute seule pour l’instant. Et, je veux mettre une chose au clair, je ne te draguerais pas non plus. Et je n’attends pas que tu le fasses parce que…je te fais confiance » J’eus un sourire, content qu’elle ait confiance en moi. Parce que je ne souhaitais réellement pas passer pour un don juan ou un casanova, je ne l’étais pas. Je lui posais quelques questions pour éviter que la musique ne comble un silence pesant entre nous, et puis j’étais réellement curieux sur elle. Je voulais en savoir plus, n’ayant pas eu ce genre de relation avec mon ancienne psychologue. « Ne commence pas avec les questions trop perso, parce qu’après, je ne pourrais plus être objective avec toi professionnellement. Et…en plus, ça ne te regarde pas du tout » J’étirais un sourire. « Je vois… » Elle sembla chercher quelque chose avant d’attacher ses cheveux avec un stylo. Je ne savais pas comment les filles pouvaient trouver en des objets simples un accessoire de beauté. « Voilà…Mieux non ? Et toi, tu es différent du jeudi, pourquoi ? Tu te fais un point d’honneur en venant au cabinet de ressembler à un ancien tôlard ? » J’eus un sourire, glissant une main sur ma tête. « Non… Bon d’accord, là j’suis différent mais c’est l’costume qui fait ça. Sinon, j’suis toujours le même tu sais. » Je buvais une gorgée de ma bière avant de continuer. « J’avais une réunion importante aujourd’hui, fallait que j’sois bien habillé mais sinon, j’suis comme ça. Manque de bol, l’jeudi c’est l’jour où je bosse pas donc, je viens relâche. » Je tournais le visage lorsqu’une de ses copines annonça qu’on pouvait aller à la soirée. Je me levais, terminant ma bière que je laissais sur place et je suivis le groupe de fille à l’autre côté de la rue. Je saluais les deux vigiles qui me connaissaient bien et ils me laissèrent entrer sans que je n’ai besoin de montrer un carton d’invitation que je n’avais pas. Lorsque Sam me demanda, je me penchais vers son oreille. « J’connais bien le patron d’ici, j’ai eu quelques embrouilles avec et j’lui dois beaucoup… »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Sam J. Kane


Inscris le : 16/01/2014
Messages : 52
Points : 403
Jobs : Psychiatre stagiaire

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: En couple
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 14:19



Mes amies finirent par revenir, et dans un sens je trouvais cela bien, parce que rester toute seule avec lui, c’était mauvais. Je devenais un peu trop proche et je sentais que le danger pour mon boulot et sa thérapie allait en pâtir. Je me levais prenant mon manteau et mon sac avant de suivre les autres. On arriva devant le Moulin Rouge déjà une longue file d’attente était là, des gens sans invitations qui attendaient pour voir les célébrités qui allaient se rendre à la soirée. Je suivis et les filles et elles montrèrent les invitations. On entra, suivi par Colin. Classe comme il était, il passait bien. « Tu passes comme ça, toi ? » il se pencha et je fis un sourire en coin. « J’connais bien le patron d’ici, j’ai eu quelques embrouilles avec et j’lui dois beaucoup… » Le toisant comme s’il cachait bien son jeu, j’entrais, donnant mon manteau et mon sac au vestiaire. « Merci » Les filles tout excitées passèrent devant, je n’étais jamais venue au Moulin Rouge, pas par faute de laisser passé, mais juste parce que dès qu’il y avait une soirée, je n’étais pas venue. Danneel alla nous chercher un endroit pour s’assoir et j’attendis dans un coin avec Colin. « Est-ce tu as…parlé à tu sais qui pour mon frère ? » il se pencha vers moi, me donnant sa réponse et j’eus un sourire. Parfait. « Et pour ton amie, Isolda ? » Il me demanda pourquoi j’insistais tant sur le sujet et j‘ouvris la bouche avant de la refermer aussitôt. « Bah…C’est juste que son histoire m’a touchée et que vu ce que tu as dit, je sens que ce n’est pas fini pour elle et je sais que je peux l’aider… » Il me regarda fixement et je détournais le visage. « Quoi ? »


La réalité a, sur le rêve, l'avantage d'exister
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
A. Colin O'Toole


Inscris le : 08/01/2014
Messages : 60
Points : 467
Crédits : pepe. (avatar) tumblr (gif)

Jobs : Chef de Chantier et amateur de petites magouilles.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 14:32



« Merci » Je ne laissais rien au vestiaire, j’attendis que Sam ait terminé avant d’entrer dans la salle principale. Ses amies s’éloignèrent pour trouver une table alors que Sam s’acquittait de ce que je pouvais faire pour son frère. « Est-ce tu as…parlé à tu sais qui pour mon frère ? » JE me penchais vers elle, afin d’être certain qu’elle soit la seule à entendre. « J’ai un rendez-vous demain. Difficile de pouvoir lui rendre visite, il semble overbooké ce mec. » J’eus un rire. « Et pour ton amie, Isolda ? » Je tournais le visage vers elle, fronçant des sourcils. « Pourquoi tu tiens tant à ce qu’elle vienne te voir ?! » Elle sembla hésiter à répondre. « Bah…C’est juste que son histoire m’a touchée et que vu ce que tu as dit, je sens que ce n’est pas fini pour elle et je sais que je peux l’aider… » Hmh, je n’étais pas certain. Une psy qui commençait tout juste son expérience ne ferait rien de gratuitement, surtout si elle vivait aussi précairement qu’elle. Non, il y avait autre chose et j’aimerais le savoir. Mon regard la fixait, ce qui semblait la déstabiliser. « Rien… Enfin si, j’suis sûr que y’a quelque chose derrière pour qu’tu veuilles qu’Isolda vienne t’voir. Elle aime pas les psy, son dernier ayant été un incapable. » Je croisais les bras alors qu’elle voulait parler. « Un psy comme toi, aussi jeune et qui a besoin d’argent pour débuter sa carrière, ne ferait rien gratuitement, surtout pas à ses débuts. » Elle détourna le visage et j’étirais un sourire. Je visais juste, restait à savoir pourquoi ? Mais nous n’étions pas au bon endroit, aussi je me permis une petite note d’humour afin qu’elle puisse changer de sujet par la suite. « J’ai un agenda assez stricte mais je suis disponible de 19 à 20h demain, si tu veux parler. Ce sera que 50$ la séance, ça va non ?! » Elle me poussa de l’épaule et j’eus un rire, levant le regard vers les portes d’entrées. Soudainement des cris heurtèrent mes tympans, posant mes mains sur mes oreilles. Des stars venaient de faire leurs entrées, allant directement au coin VIP. J’observais la troupe sous les cris d’hystériques. Bordel, c’était qu’un mec quoi. Je roulais des yeux en observant Sam et lui faisant des signes blasés.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Sam J. Kane


Inscris le : 16/01/2014
Messages : 52
Points : 403
Jobs : Psychiatre stagiaire

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: En couple
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 14:47



« Rien… Enfin si, j’suis sûr que y’a quelque chose derrière pour qu’tu veuilles qu’Isolda vienne t’voir. Elle aime pas les psy, son dernier ayant été un incapable. » Oui, mais j’étais différente, je pouvais l’aide, la comprendre. « Je… » « Un psy comme toi, aussi jeune et qui a besoin d’argent pour débuter sa carrière, ne ferait rien gratuitement, surtout pas à ses débuts. » Pourquoi, il cherchait, tout ce qu’il avait à faire, c’était lui venir en aide, lui filer mon adresse et c’est tout. C’était pas compliqué, non ? « J’ai un agenda assez stricte mais je suis disponible de 19 à 20h demain, si tu veux parler. Ce sera que 50$ la séance, ça va non ?! » Mon visage alors tendu devint plus souriant et je le poussais de l’épaule. « T’es con tu le sais ça !? » Les flashs et les cris retentirent et on s’éloigna un peu du passage. Léonardo Dicaprio venait d’entrer avec sa nouvelle copine dans la boite et je les vis partir vers le carré VIP. Je ne pus que sourire aux gestes de Colin, il était marrant au final. Pleins de surprises, pas du tout, comme je l’imaginais. Chose qui était dangereuse parce que je m’impliquais trop dans sa vie là. On alla s’assoir à notre tour et on nous offrit du champagne, les filles allèrent danser et j’enchainais les cocktails, je ne conduisais pas de toute manière. Vers 4 heures du matin, j’étais complètement éméchée et déchaînée. Je dansais avec tout le monde, sans même faire attention avec qui. J’avais les joues en feu et lorsque je revins me jetant sur la banquette, je finissais le verre sur la table d’une traite. « J’ai soif ! » Colin me regarda étrangement et je fis de même, tentant une mauvaise imitation. « Je ne suis pas saoule, je suis pompette, c’est différent et je sais ce que je fais. Le samedi, c’est relâche, je me lâche et je suis…la fille décoincée du samedi soir… » Je me remis à onduler sur place, poussant un peu Colin tentant de le décoincer, pour une fois, ce n’était pas moi. « Amuse-toi, tu n’es pas bien ici ? »


La réalité a, sur le rêve, l'avantage d'exister
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
A. Colin O'Toole


Inscris le : 08/01/2014
Messages : 60
Points : 467
Crédits : pepe. (avatar) tumblr (gif)

Jobs : Chef de Chantier et amateur de petites magouilles.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 17:05



Après qu’on soit installé à table, l’alcool commença à couler rapidement, si bien que les filles n’arrêtaient pas de se remplir les coupes. Je restais plutôt en retrait, buvant tranquillement mon whisky et saluant quelques connaissances. En fin de nuit, Sam revint de la piste de danse, complètement déchaînée et je l’observais boire son verre d’une traite, un sourcil arqué. « Je ne suis pas saoule, je suis pompette, c’est différent et je sais ce que je fais. Le samedi, c’est relâche, je me lâche et je suis…la fille décoincée du samedi soir… » Je levais un sourcil, amusé par ce que l’alcool provoquait chez elle. Je me gardais bien de faire tout commentaire, mais je n’en pensais pas moins. « Amuse-toi, tu n’es pas bien ici ? » Je me penchais vers elle, dont son haleine empestait l’alcool. « J’suis pas du genre à boire jusqu’à l’ivresse puis bouger du cul après sur la musique. J’suis un mec tu vois… » Certes, y’en avait pas mal dans la boîte mais j’étais plus un gamin et mon âge mental devait se rapprocher de la quarantaine plus que de celui que j’avais. Un mec s’approcha d’elle pour l’emmener danser et elle refusa. Vu que le mec ne semblait pas comprendre, j’attrapais son poignet avec force, le faisant grimacer. « Elle a dit non, tu piges ? Maintenant tire-toi où j’te refais le portrait ! » Il repartit la queue entre les pattes et je regardais ma montre. Il était temps pour moi de rentrer. Je me levais alors qu’elle me demandait où j’allais. « Je rentre chez moi. J’ai une grosse journée qui m’attend, parce que je bosse les weekends moi. » Je lui tendis une main avec un sourire. « C’était un plaisir que d’rencontrer la Sam d’en dehors du bureau… Tu restes ou tu veux que j’te raccompagne ? » Elle opta pour que je la raccompagne et je l’attendis à l’extérieur, une cigarette à la bouche tandis qu’elle disait au revoir à ses amies. Hector, le patron du bar vint me dire quelques mots et j’hochais de la tête, promettant que je me chargerais de cette commande. Il repartit et la belle Sam sortit à ce moment-là. Je fis un mouvement de tête, la raccompagnant jusque chez elle. J’allais avoir son adresse, mais je n’allais pas la harceler donc, qu’elle ne craigne rien. « Alors, tu tiens debout où il va falloir que je te porte ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Sam J. Kane


Inscris le : 16/01/2014
Messages : 52
Points : 403
Jobs : Psychiatre stagiaire

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: En couple
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM Ven 24 Jan - 17:29



« J’suis pas du genre à boire jusqu’à l’ivresse puis bouger du cul après sur la musique. J’suis un mec tu vois… » Wow, là, je croyais bien qu’il venait de m’insulter, non ou me traiter de gamine, un truc du genre, mais je crois que j’avais un peu trop abusé sur l’alcool pour avoir le cerveau qui fonctionnait normalement. Un type, me tendit la main, me demandant si je voulais danser, je refusais sans même le regarder. Mais visiblement, il avait pas compris et c’est colin qui se chargea de lui. « Elle a dit non, tu piges ? Maintenant tire-toi où j’te refais le portrait ! » il se leva et je bougeais en même temps que lui. « Tu vas où ? » « Je rentre chez moi. J’ai une grosse journée qui m’attend, parce que je bosse les weekends moi. » Il me tendit la main et je la saisis, non pas comme un au revoir, mais plus comme un appui pour me soulever de la banquette. « C’était un plaisir que d’rencontrer la Sam d’en dehors du bureau… Tu restes ou tu veux que j’te raccompagne ? » Je jetais un œil vers mes amies qui se trouvaient un peu plus loin et je tentais de lire l’heure sur mon portable. « Il est tard, je crois…je vais rentrer, je crois… » Il sourit encore et je compris que je devais être pathétique, comme le jour où j’étais tombée du taxi sur le trottoir. Je récupérais mes affaires avant de rejoindre Colin, je fis demi-tour pour aller aux toilettes, mieux valait prévoir, tout de même. Je le retrouvais dehors, une cigarette à la bouche. « Alors, tu tiens debout où il va falloir que je te porte ? » Je levais les bras, tentant de marcher sur une ligne. « Je crois que ton bras me suffira, je n’habite pas loin, à seulement quelques rues, tu sais…là où tu m’as pris mon taxi, en gros » il leva la tête en riant. « Ouais…ce taxi-là… » On marcha et j’avais la sensation que le monde tournait beaucoup trop, on arriva chez moi et je le fis stopper. « C’est ici… » Je cherchais mes clés dans mon sac et je les brandis fièrement en l’air. « Tinlin !!!! » Il remit ses mains dans ses poches et penchais la tête pour voir mon chez moi, au 7e étage. « Vive les ascenseurs… Bon bah…bonne nuit alors…enfin bon matin, vu l’heure, ouais…Je te fais confiance et toi…je me fais confiance, non, tu me fais confiance et personne ne saura pour la soirée, ok…parce qu’après, c’est sur…tu devras changer de psy et c’est pas bien de changer trop, non ? » Il ne sembla vouloir me contrarier et m’aida même à ouvrir la porte du hall avant de me mettre dans l’ascenseur. Me demandant quel étage. Je lui montrais mes doigts et il appuya, je lui fis un signe de la main et les portes se refermèrent. Au matin, c’était certain, lorsque mon cerveau serait en état conscient, j’allais me maudire.


La réalité a, sur le rêve, l'avantage d'exister
Au point de vue génétique, la nature asociale de la névrose découle de sa tendance originelle à fuir la réalité qui n'offre pas de satisfactions, pour se réfugier dans un monde imaginaire, plein de promesses alléchantes. Dans ce monde réel que le névrosé fuit, règne la société humaine, avec toutes les institutions créées par le travail collectif ; en se détournant de cette réalité, le névrosé s'exclut lui-même de la communauté humain
Revenir en haut Aller en bas
My name is,
Contenu sponsorisé



◈ ◈

Message Sujet: Re: Un nouveau départ ft. SAM

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau départ ft. SAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Great Academy :: ca va swinguer bébé :: La benne aux souvenirs :: Anciens RP-