Partagez | .
 

 S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Inscris le : 29/09/2013
Messages : 450
Points : 1713
Crédits : wolfshees (avatar)

Etudes : aucune étude.
Jobs : sans emploi.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Sam 1 Mar - 22:30



Le voyage de Bâton-Rouge jusqu’à New-York a été long. Nous étions dans un petit avion, pas aussi grand que ceux dans la télévision. En plus, il n’y avait pratiquement personne avec nous, outre des agents de police là pour nous surveiller. Je me suis réveillée alors que nous arrivions à l’aéroport, étirant un sourire vers M-J. « On arrive, c’est ça ? » Elle eut un mouvement de la tête tandis que je me redressais en remettant mes chaussures que j’avais retirées pendant le vol. Le pilote annonça sa descente et je me crispais légèrement sur les accoudoirs, une main réconfortante se posant sur mon épaule. En moins de vingt minutes, nous étions dans un hall privé afin de rejoindre ceux qui allaient nous héberger. J’avais si peur d’être séparé de Mary-Jane et on avait tenté à de nombreuses reprises de négocier. Les policiers disaient qu’ainsi, nous avions moins de risques de nous faire repérer par les vilains. Papa me manquait et j’espérais qu’il revienne bientôt de son long voyage. Un grand bonhomme portait une pancarte avec mon prénom d’emprunt, celui que je devais faire sembler de porter jusqu’à ce que tout soit terminé. J’eus une longue étreinte avec ma sœur, des larmes sur les joues de devoir la quitter. Je m’avançais timidement vers lui et il prit mon sac et ma valise. « En route. » Sans un mot de plus, je le suivis sans un dernier baiser volant vers ma sœur. Il me fit monter dans une voiture, me donnant un sachet de bonbons avec un sourire. « Tiens, je sais que tu adores ça ! » Mes yeux brillèrent et j’ouvrais le sachet en le remerciant, m’installant sur le siège passager. Il roula pendant plusieurs minutes avant de rentrer dans un garage. Je sortis, guidé par Timothy qui me fit remonter jusqu’à son appartement au dernier étage. Il ouvrit la porte, me laissant entrer et j’eus un mouvement de recul, buttant contre son torse. « Quoi ? » Je levais le visage vers lui, une grimace au visage. « C’est le chantier ! » Il eut un rire, haussant des épaules. Je marchais sur la pointe des pieds, paniquée à l’idée de dormir dans un endroit aussi dévasté par les mauvaises habitudes. Il posa ma valise sur le sol et je la redressais afin qu’elle soit à la verticale. « Tu veux boire quelque chose ? T’as faim ? J’ai lu ton dossier un peu donc… Si t’as le moindre souci, surtout t’hésites pas à me le dire, okay ?! » Je remuais la tête, déjà prête à sortir tout ce qui n’allait pas. Trop de chantier, pas assez de propreté, des boutons de lumières dans tous les sens et une odeur de renfermée pas très agréable. « Viens, je vais te faire le tour… » Il me montra ma chambre, c’était la seule pièce rangée. J’avais une salle de bain avec et une peluche sur le lit, une licorne. Je m’empressais de la prendre, un large sourire au visage. « C’est pour moi ? » Il fit un mouvement et je lui sautais dessus pour l’étreindre chaleureusement. « Merci beaucoup ! » Il fit une sorte de caresse dans mon dos avant de s’éloigner, me montrant les pièces suivantes. Il s’arrêta devant une porte avec un sourire : « Ici, ce sont mes bestioles ! Tu veux les voir ou pas ? » Excitée à l’idée de voir un chien ou un chat, j’ouvrais moi-même la porte pour y entrer avec force. Puis, lorsque je remarquais les vivariums, j’hurlais de tout mon soûl, sortant de la pièce avec rapidité. Assise à même le sol dans un coin, je me tapais la tête en répétant : « J’aime pas ! J’aime pas ! J’aime pas ! » Timothy tenta à diverses reprises de me calmer, mais il n’obtint que mes cris et larmes de terreur. Hors de question de dormir dans une maison avec des reptiles pas loin. Ils allaient me dévorer dans la nuit.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Brody Keegan


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 131
Points : 871
Crédits : voir avatar

Jobs : Médecin Légiste au FBI

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: Célibataire
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Sam 1 Mar - 22:45


C'était le jour J, j'avais eu mes ordres pour venir chercher Mary-Jane à l'aéroport, pour ne pas être embêté dans cette première prise de contact, j'avais prévenu que je prenais ma journée et ma nuit, afin de ne pas être appelé à 2h du mat. Je montrais patte blanche devant le grand Hall avant de venir chercher la petite brune qui était seule et m'attendait. "Pardon pour le retard, je suis Brody et toi, tu es Mary-Jane" Elle me mentionna qu'elle préférait M.J et ça ne me changerait pas de mon meilleur pote, donc tout allait pour le mieux. je lui posais un tas de questions, elle avait l'air sympathique et je me demandais comment elle faisait pour avoir la tête sur les épaules avec tout ce qu'elle avait vécu. Oui, j'avais lu son dossier, fallait bien que je face mon curieux. On arriva à la maison, on fit le tour et tout, et au moment où j'allais lui demandé si elle voulait manger un morceau, mon tel sonna, c'était T.J totalement paniqué avec la petite Louison. Ok, ni une ni deux, j'entrais dans la chambre, embarquant la grande soeur pour tenter d'aller calmer la crise. Bordel, je savais que ce n'était pas une bonne chose qu'une autiste se retrouve avec le Geek de service. C'était un bon pote, mon meilleur, mais je connaissais aussi ses défauts et ses travers.

J'entrais dans son appart, il avait l'air paniqué et ne savant pas quoi faire, M.J voulu y aller et je la retins par la bras. "Attends...est ce que je peux, si je dois la faire venir avec moi, je veux savoir si sans toi, je peux arriver à la calmer, ok ?" Elle accepte et je me rends dans le couloir, m'installant à même le sol en face d'elle. j'attends qu'elle redresse le visage, elle est en tance totale. "Moi, c'est Brody...Je déteste les serpents aussi, tu sais..." Elle continue à se taper la tête, elle est effrayée. "Dis tu voudrais pas sortir de cet appart, chez moi, j'ai pas de serpents et c'est rangé, le ménage est fait et...en plus, j'ai des tas de bonbons et gâteaux à la fraise, tes préférés, je crois, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 29/09/2013
Messages : 450
Points : 1713
Crédits : wolfshees (avatar)

Etudes : aucune étude.
Jobs : sans emploi.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Sam 1 Mar - 23:03



Je revoyais encore l’horrible serpent venir dévorer toutes les personnes se trouvant dans son périmètre. Est-ce que celui-ci allait faire la même chose ? Est-ce qu’avec mes cris, il n’avait pas sauté de sa cage pour m’espionner de loin et attendre que je me lève pour me dévorer ? Je continuais de me taper la tête, tremblante et paniquée à l’idée qu’il soit encore là. Je voulais Mary-Jane, elle allait me sauver elle. Une forme bougea devant moi et je redressais le visage vers un autre garçon, s’approchant légèrement de moi. Il avait de grands yeux bleus et il semblait gentil. Brody qu’il s’appelait et lui non plus, il n’aimait pas les serpents. Je continuais à taper ma tête en repensant à ces bestioles et il se rapprocha encore, proposant de venir chez lui où il n’y avait pas. C’était propre et rangé, puis il avait ce que j’adorais. J’arrêtais mes gestes, dressant mon regard sombre sur son visage. « C’est vrai ? » Il eut un sourire, hochant de la tête. Je me redressais en ramassant la peluche licorne. « D’accord. » Je remarquais M-J et j’allais vers elle, m’enfermant dans son étreinte alors qu’elle essuyait les larmes sur mes joues, m’embrassant et me réconfortant avec ses mots à elle. Rassurée, on quitta l’appartement des serpents pour aller chez Brody. Ma sœur récupéra ses affaires et repartit, me laissant seule avec Brody. J’observais tout, c’était rangé et propre, ce que j’aimais et je me sentais bien mieux dans cet environnement que le précédent. Un chien blanc et marron s’approcha de moi, me reniflant et je me baissais avec un sourire. Le chien lécha mon visage et j’eus un rire, lui donnant des caresses et des gratouilles derrière l’oreille. « Daisy ? Et son amoureux Donald, il est pas là ? » J’écoutais sa réponse, hochant de la tête avant de me relever pour déposer mes affaires dans la chambre qu’il allait me donner. Mal à l’aise, je montrais le lit. « J’aime pas dormir toute seule. M-J, elle dormait tout le temps avec moi elle. » Je tournais le visage vers Brody, un pli de contrariété entre les sourcils. Depuis que ma mère était partie, je n’avais jamais passé une nuit seule. Que ce soit dans le lit avec M-J ou mon père quand ma sœur n’était pas là. J’avais des angoisses, des craintes quand il y avait de l’orage ou autre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Brody Keegan


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 131
Points : 871
Crédits : voir avatar

Jobs : Médecin Légiste au FBI

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: Célibataire
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Sam 1 Mar - 23:21



Je venais de réussir à la calmer, par des mots et des gestes lents et sans passer la barrière de sa sphère privée. Louison, d’après ce que j’avais pu en lire, n’était pas atteinte d’un autisme poussé, mais suffisamment pour ne pas savoir comment réagir face à la panique ou aux changements d’habitude non prévus. Son visage était celui d’une jeune femme, pas encore tout à fait femme, mais remplie d’une douceur et ses yeux plein d’innocence me faisaient penser qu’elle était calme et pleine de bonne volonté. Elle finit par venir avec moi et je laissais M.J et T.J repartirent avant de lui faire faire le tour de l’appartement. Daisy vint dire bonjour, remuant de la queue pour saluer la nouvelle arrivante. Mon épagneul était une merveilleuse compagnie pour une fille comme Louison, cela ne faisait aucun doute. Un chien calme et aimant, les animaux avaient ce 6ème sens pour comprendre mieux que les humains les troubles cachés dans la tête des Hommes. D’ailleurs, ma chienne, nous suivis lorsque je montrais la chambre à Louison, mais ce qu’elle m’avoua me laissa perplexe. Les sourcils froncés, je me touchais le menton, certes ce n’était pas conventionnel, mais pouvais je tenter le diable ? « Oh…Et bien, tu pourras dormir avec moi, si tu as peur, mais est ce que tu veux tenter de dormir toute seule la première nuit ? Si tu te sens mal, alors, tu viens dans ma chambre et je te ferais une place dans mon lit, ce n’est pas un souci, je ne bouge pas et à ma connaissance je ne ronfle que lorsque je suis malade. Ce qui arrive presque jamais… » Elle me sourit, ce sourire franc et sincère qui me toucha. « Est-ce que tu as besoin de quelque chose ? Est-ce que tu veux manger ou boire quelque chose ? Il y a tout ce qu’il faut dans le réfrigérateur et sinon, on peut se faire livrer ? Et surtout, s’il y a quoi que ce soit, tu me le dis, on arrivera bien à faire en sorte que tu te sentes bien ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 29/09/2013
Messages : 450
Points : 1713
Crédits : wolfshees (avatar)

Etudes : aucune étude.
Jobs : sans emploi.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Sam 1 Mar - 23:32


« Oh…Et bien, tu pourras dormir avec moi, si tu as peur, mais est ce que tu veux tenter de dormir toute seule la première nuit ? Si tu te sens mal, alors, tu viens dans ma chambre et je te ferais une place dans mon lit, ce n’est pas un souci, je ne bouge pas et à ma connaissance je ne ronfle que lorsque je suis malade. Ce qui arrive presque jamais… » Essayer de dormir toute seule ? Oui, je pouvais essayer mais après des années de compagnie, ça risquait d’être difficile. J’eus un sourire, hochant de la tête afin de montrer ma bonne volonté. Même si changer mes habitudes m’effrayait, il fallait bien que je fasse des efforts. « Est-ce que tu as besoin de quelque chose ? Est-ce que tu veux manger ou boire quelque chose ? Il y a tout ce qu’il faut dans le réfrigérateur et sinon, on peut se faire livrer ? Et surtout, s’il y a quoi que ce soit, tu me le dis, on arrivera bien à faire en sorte que tu te sentes bien ici ? » Je réfléchissais un moment, observant la couverture sur le lit que j’allais occuper. « Est-ce qu’on peut manger des pizzas ce soir ? » Il ne sembla pas contre et j’en étais contente. Avec Mary-Jane, nous n’avions pas eu beaucoup de petits plaisirs pendant l’année d’attente du procès pour punir ceux qui avait fait fuir mon père en voyage. « Je me sens bien ici. C’est propre, c’est rangé et il n’y a pas de serpents. En plus, tu as un chien et tu as des bonbons. » Mes yeux pétillèrent et il eut un sourire. Je quittais ma chambre pour faire le tour de la maison en solitaire, observant chaque endroit pour le mémoriser. Je restais un moment devant sa bibliothèque, cherchant une faille afin de pouvoir ranger ou trier. Mais tout était classé par ordre alphabétique. J’allais dans sa cuisine, observant les rangements et j’alignais toutes les magnets sur le frigidaire. Je nettoyais sa gazinière où il restait une trace, puis je retournais dans le salon pour m’assoir sur le canapé, accueillant la chienne Daisy sur mes genoux. Je caressais son poil pendant un moment, restant droite et silencieuse sur le canapé. J’aimais cet endroit mais il me faudrait du temps pour reprendre mes habitudes. Seulement, je ne tenais pas en place et après un moment avec la chienne, je me levais pour marcher dans le salon, cherchant quelque chose à faire. Je remarquais un vase avec des billes de toutes les couleurs à l’intérieur. Je renversais son contenu sur le carrelage, commençant à les trier. Je redressais le visage vers Brody lorsque je vis ses pieds. « Ils sont tous mélangé, je les remets bien ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Brody Keegan


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 131
Points : 871
Crédits : voir avatar

Jobs : Médecin Légiste au FBI

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: Célibataire
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Sam 1 Mar - 23:52



« Est-ce qu’on peut manger des pizza ce soir ?» Je souris, passant une main dans ma chevelure courte, ébouriffant au passage mes cheveux bruns. « Je n’y vois rien à redire. Il faut juste que je sache ce que tu aimes pour passer commande, mais on a le temps, il n’est pas encore l’heure de dîner » Elle me rendit un sourire, heureuse que sa requête n’est pas essuyée un refus « Je me sens bien ici. C’est propre, c’est rangé et il n’y a pas de serpents. En plus, tu as un chien et tu as des bonbons. » C’était agréable d’avoir une compagnie, j’allais bien m’entendre avec elle et puis j’étais curieux également. Je n’avais pas véritablement étudié l’autisme durant mes années de fac, passage trop rapide, ne faisant psychologie qu’en option. Je pourrais me remettre dans mes bouquins lorsque le temps me le permettrait et peut-être même, faire ma propre analyse du comportement de Louison. Sans la prendre pour cobaye, juste pour ma curiosité professionnelle, bien entendu. Je la laissais faire le tour de la maison, se familiarisé, si elle avait des questions, je ne doutais nullement qu’elle me les poserait. Laissant la porte de mon bureau ouverte au cas où, je me plaçais devant mon ordinateur pour lire mes messages et voir ce qui m’attendait pour demain. Après une longue demi-heure ou peut-être plus, je perdais la notion du temps parfois, je me rendis dans le salon, trouvant la jeune femme, assise par terre, mon vase près d’elle et des billes de verres partout sur le carrelage. « Ils sont tous mélangés, je les remets bien ! » Elle releva la tête à ma présence, un large sourire aux lèvres et je ne pus que sourire, m’accroupissant pour être à sa hauteur. « Parce qu’ils ne sont pas classés par couleur, c’est ça ? » Elle me confirma par un hochement de tête et je passais une main rapidement de mon nez à ma bouche. Étrange comportement compulsif, souvent, les Autistes avaient ce genre de TOC, je l’observais, elle était concentrée et ne semblait plus faire attention à ma présence. Je finis par m’assoir à mon tour, les coudes sur mes genoux et mes poings sous le menton. « Tout doit être en ordre, donc, classé ? C’est ça ? Tu as d’autres troubles comme celui-ci ? Assiettes, fleurs, je ne sais pas trop ? » Elle me parla des boutons de lumières, des couleurs et des choses qui devaient avoir un certain ordre et je ne pus m’empêcher de rire. « Tu sais comment on nomme ce que tu as Louison ? Des TOC…Ca peut se contrôler, pas de soigner, mais on peut arriver à te les réduire, est ce que tu veux que t’aides dans ce sens ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 29/09/2013
Messages : 450
Points : 1713
Crédits : wolfshees (avatar)

Etudes : aucune étude.
Jobs : sans emploi.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Dim 2 Mar - 20:54



« Parce qu’ils ne sont pas classés par couleur, c’est ça ? » Je remuais de la tête, continuant de trier les couleurs des petits cailloux. Dans mon univers, il fallait que tout soit accordé sinon, ça me rendait malheureuse et mécontente. Je continuais mon travail, oubliant ce qu’il y avait autour de moi. J’étais heureuse de pouvoir ordonner son vase, il sera beaucoup plus jolis avec les couleurs ensemble. « Tout doit être en ordre, donc, classé ? C’est ça ? Tu as d’autres troubles comme celui-ci ? Assiettes, fleurs, je ne sais pas trop ? » Je redressais le visage vers lui, un sourire aux lèvres. « Oui. Je n’aime pas que les boutons ne soient pas alignés, ceux des lumières. Les couloirs doivent être assortis sinon, ce n’est pas joli. Et je n’aime pas quand ce n’est pas aligné, quand ce n’est pas ordonné. Des choses comme ça. » Je haussais des épaules, retournant sur mes billes rouges dont je faisais un petit tas. « Tu sais comment on nomme ce que tu as Louison ? Des TOC…Ca peut se contrôler, pas de soigner, mais on peut arriver à te les réduire, est ce que tu veux que t’aides dans ce sens ? » Oui, je savais que j’avais des tocs, il n’était pas le premier à me le dire et certainement pas le dernier. Seulement, on avait essayé à diverses reprises de contrer et ça n’avait eu que des échecs comme résultat. C’était plus fort que moi, incontrôlable. « Tu peux essayer Brody, mais ça n’a jamais fonctionné. » Il resta un moment à observer ce que je faisais et une fois que j’avais tout trié, je remis les billes dans le vase, aussi doucement que possible afin qu’il n’y ait aucun mélange. Je reposais celui-ci à sa place, fière de moi et plus sereine. Brody était reparti et il ne refit son apparition que pour demander ce que je voulais comme pizza. « Fromage. Sans viande. » Je le laissais commander, acceptant volontiers la douche qu’il me proposait de prendre le temps que ça arrive. J’allais dans sa salle de bain, me déshabillant puis rentrant sous l’eau chaude. Je me lavais prestement le corps, avant de ressortir et de m’essuyer. Puis nue, je sortais de la salle d’eau pour aller dans ma chambre, passant près de Brody qui allait vers son bureau. « Hein ? » Il m’expliqua que je ne devais pas me promener toute nue ainsi, que ça ne se faisait pas et je fronçais des sourcils. « Mais, je le fais toujours. Pourquoi je n’ai pas le droit ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
My name is,
Brody Keegan


Inscris le : 27/10/2013
Messages : 131
Points : 871
Crédits : voir avatar

Jobs : Médecin Légiste au FBI

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur: Célibataire
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Dim 2 Mar - 21:21



« Tu peux essayer Brody, mais ça n’a jamais fonctionné. » Peut-être parce que les gens qui avaient tenté quelque chose ne vivaient pas avec elle. J’avais lu dans un magazine de psychologie que certaines méthodes n’étaient adaptées à tous les autistes, appliquer une thérapie bateau, c’était souvent ce que les spécialistes faisaient pour les choses qu’ils ne maîtrisaient pas. Je l’observais encore un moment avant de me lever pour retourner devant mon ordi et chercher des éléments pour comprendre les troubles obsessionnels et comment les analyser au mieux. Après seulement, trente minutes et voyant l’heure, je sortis mon téléphone en main pour passer commande. Louison posait le vase et je lui demande ce qu’elle voulait. « Fromage. Sans viande. » D’un hochement de tête, je passais près d’elle, après lui avoir suggérer de prendre une douche pour la relaxer. J’allais sur la balcon, sortant une cigarette et l’allumant tranquillement. Le téléphona sonna à l’autre bout avant que je ne tombe sur Roxie, elle me connaissait bien avec le temps. « Salut, Rox’. Oui, ça va, merci et toi ? Je suis content…oui, alors…une pizza aux trois fromages, format sénior et une pizza napolitaine, sans anchois et avec un supplément de pepperonis, s’il te plait. Euh…oui, deux coke’s diet et deux parts de tarte. Parfait ! T’es un ange. A plus, ciao » je raccrochais, terminant ma clope tranquillement sans me soucier du temps. Le livreur n’arriverait que d’ici 20 minutes de toute manière. J’écrasais mon tube de nicotine dans le cendrier avant de rentrer et de refermer la porte vitrée, me dirigeant vers mon bureau pour terminer mes recherches. A peine étais je dans le couloir, que Louison sortit nue de la salle de bain et je restais un moment surpris et la bouche ouverte. « Louison ? » Elle se retourna innocente et sans pudeur. « Louison, enfin…tu ne peux pas te promener comme ça, tu dois mettre une serviette ou quelque chose, mais cela ne se fait pas, surtout avec un inconnu » Elle sembla de ne pas comprendre et ne se cacha même pas de ma vue. « Mais, je le fais toujours. Pourquoi je n’ai pas le droit ? » Je passais une main sur mon visage avant de la conduire par les épaules vers sa chambre. « Ce n’est pas une question de droit, mais de pudeur. C’est bien que tu ne le sois pas, mais…j’aurais pu être un homme souffrant de problème…d’ordre sexuel…tu vois ? Disons que lorsque tu es toute seule, tu peux sortir nue, mais lorsqu’il y a une personne avec toi, tu dois te couvrir, faire preuve de moins de naturel, tu vois ? » Elle sembla troublée et je ne continuais pas, sur ce chemin. Ce n’était pas la première femme nue et dans mon job, j’en voyais tellement que je ne faisais pas attention à la nudité, mais ce n’était pas le cas de tout le monde. « Habilles toi…Ce n’est pas grave… » Je sortis, retournant dans mon bureau jusqu’à ce que l’interphone sonne et j’aille ouvrir. Je plaçais les pizzas sur la table en verre du salon, posant le tout pour manger. Fourchettes, couteaux, verre et serviette le tout avec des sets de table assortis. Louison arriva et se plaça en face de moi. « Est-ce qu’il y a quelque chose que tu aimerais avoir pour passer le temps lorsque je serais au boulot ? Tu sais que tu peux sortir, mais, il faut être prudent et surtout ne pas te perdre »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Inscris le : 29/09/2013
Messages : 450
Points : 1713
Crédits : wolfshees (avatar)

Etudes : aucune étude.
Jobs : sans emploi.

Voir le profil de l'utilisateur ◈ ◈

Fiche perso
◈ Côté coeur:
◈ Quelques infos sur moi:

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY Dim 2 Mar - 21:33



« Ce n’est pas une question de droit, mais de pudeur. C’est bien que tu ne le sois pas, mais…j’aurais pu être un homme souffrant de problème…d’ordre sexuel…tu vois ? Disons que lorsque tu es toute seule, tu peux sortir nue, mais lorsqu’il y a une personne avec toi, tu dois te couvrir, faire preuve de moins de naturel, tu vois ? » Je fronçais des sourcils. Je n’étais pas certaine de comprendre ce qu’il disait. Pour moi, je n’avais pas honte et rien à cacher. De plus, j’étais beaucoup plus à l’aise sans un peignoir ou une serviette après la douche. Il m’accompagna jusqu’à ma chambre, me priant de m’habiller et il ressortir. Je baissais le visage vers Daisy qui me suivait partout, haussant des épaules. Je sortis mon pyjama de ma valise, l’enfilant avec un soupir. Short et tee-shirt bien que je dormais souvent sans le haut. Je rangeais toutes mes affaires dans le placard, par couleur et par type, ordonnant mes sous-vêtements. Je le rejoignis dans le salon pour prendre place autour de la table, replaçant ma fourchette droite et mon couteau. Le reste était bien. « Est-ce qu’il y a quelque chose que tu aimerais avoir pour passer le temps lorsque je serais au boulot ? Tu sais que tu peux sortir, mais, il faut être prudent et surtout ne pas te perdre » Je restais un moment silencieuse et songeuse, mais rien ne me venait à l’esprit. « Non. Je trouverais de quoi m’occuper, j’irais dans le magasin de jouets que le policier m’a dit. Il parait qu’on peut monter des univers de playmobil. Et il y a même un endroit pour confectionner des peluches. » J’étirais un sourire, curieuse à l’idée de visiter Central Park aussi. De toute manière, je ne comptais pas me perdre puisque j’allais emporter un plan. « Je ne me perdrais pas, je compterais les pas. » Je penchais le visage vers ma pizza, respirant l’odeur avant de m’en couper une part, puis de la découper en plusieurs morceaux équitables. Je les alignais et ensuite, je commençais à les manger. Oui, j’étais très longue pour manger. Je demandais à Brody ce qu’il faisait comme travail et il me l’expliqua, ce qui me fit blanchir. Il ne s’avança pas plus dans des explications, semblant voir que je n’étais pas à l’aise avec ça. Toucher des cadavres, quelle horreur. Je portais mon verre de coca pour en boire une gorgée. « Mon papa prend toujours du coca diet aussi. Il dit que c’est mieux pour les kilos. J’espère qu’il en a aussi là où il est. » Je pris un autre morceau de ma pizza, refaisant mon manège de découpage et d’alignement ; Brody me demanda où était mon père et je fronçais des sourcils. « Personne ne sait. Il a pris la fuite à cause des mauvais garçons. Mais il reviendra bientôt et comme ça, on pourra être de nouveau tous ensembles. »


Revenir en haut Aller en bas
My name is,
Contenu sponsorisé



◈ ◈

Message Sujet: Re: S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY

Revenir en haut Aller en bas
 

S'adapter à un nouveau quotidien des plus délicats ft. BRODY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Magie pratique au quotidien
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Great Academy :: ca va swinguer bébé :: La benne aux souvenirs :: Anciens RP-